Octobre rose : l’importance du dépistage …mon expérience

Hello !!

À l’occasion d’octobre rose , mois de sensibilisation au cancer du sein , l’infirmière en moi réapparait … la femme aussi ….

Lorsqu’il s’agit de santé , il faut se bouger , se prendre en main .

L’important est de se connaitre , de se faire confiance mais aussi de pouvoir trouver des professionnels compétents  .

Je vais vous livrer mon témoignage sur ce que j’ai vécu cet été .

Il s’agit  de mon expérience , je la partage avec vous .

Au mois de juin dernier , en plein retour en France pour l’été , en plein deuil aussi , je sens une petite boule dans mon sein droit … pas le moment de m’attarder sur ce sujet ( comme s’il existait un moment opportun pour ça … ) , j’essaye de balayer cela de mon esprit .

Impossible .

Impossible de douter , je sens quelque-chose .

Je prends donc rendez-vous chez mon gynécologue en me disant  » je ne dis rien , on verra si elle sent quelque-chose aussi « … Merde … elle sent comme moi …

Sans me paniquer , elle me donne une ordonnance pour une échographie du sein .

Et me voilà partie dans une valse de rendez-vous qui vont m’occuper un mois .

4 semaines avant de savoir de quoi il s’agit . C’est long . Ça laisse énormément de temps pour gamberger et passer beaucoup trop d’occasion d’aller sur des forums flippants .

4 semaines à côté de mes pompes . Totalement ailleurs , je suis incapable de penser à autre chose .

Et encore , les rendez-vous s’enchainent assez bien , j’ai la chance d’habiter en région lyonnaise , nous avons des structures spécialisées .

2 nd rendez-vous donc , me voici au centre du sein de l’infirmerie protestante à Caluire .

Le médecin est gentil , il prend le temps . Il se veut rassurant mais après mesures du nodule en raison de mon âge , 34 ans , il ne veut pas passer à côté de quelque-chose . Rien ne ressemble plus à une tumeur qu’une tumeur … qu’elle soit maligne ou bénigne .

Je ne suis pas très avancée donc .

Il me prescrit une biopsie .

3 ème rendez-vous …

J’arrive avec mon petit dossier , mon anesthésiant et ma poche de glace et mon courage dans les chaussettes .

Ma mère m’accompagne .

L’examen ne dure pas très longtemps mais c’est impressionnant . Il faut faire des « carottes  » de la tumeur . 5 prélèvements avec un dispositif à grosse aiguille comme une grosse perforatrice qui fait un bruit féroce et un impact dans ma poitrine .

Les suites sont assez simples , antalgique et glace , je n’ai même pas d’hématome , juste une sensibilité durant quelques jours et l’envie que personne n’approche cette zone .

L’attente du 4 ème rendez-vous est la plus longue . Cette fois ci je serai fixée sur la nature de la tumeur .

Le médecin qui a effectué le prélèvement m’a pris un rendez-vous avec un gynécologue  qui pourra si nécessaire prendre le relais pour une prise en charge chirurgicale / oncologique .

Les secrétaires sont sympas , douces et bienveillantes . Je fais un dossier qui j’espère ne sera jamais réouvert .

Le médecin ne me connait pas . Il tient une feuille du laboratoire d’anatomopathologie . La petite phrase en bas va me ranger dans une case . Heureusement il ne fait pas de suspens et me rassure immédiatement . Ma tumeur est bénigne .

L’étau qui m’entourait s’envole .

Il s’agit d’un fibro-adénome .

Une surveillance simple m’est prescrite , il faudra l’enlever seulement s’il venait à grossir ou me gêner .

J’ai conscience que j’aurai pu passer dans la case « malade » ce jour là . J’ai eu de la chance , mais je sais que cela ne finit pas toujours ainsi .

Voici mon expérience . Un mois d’inquiétudes , de stress , durant cette période j’ai pensé à beaucoup de choses . Ce sont des sentiments que je n’avais jamais éprouvés . La véritable peur …

Pourquoi je vous la raconte ?

Et bien déjà pour vous dire que ce n’est pas toujours grave . Aussi pour vous sensibiliser à l’auto palpation du sein . Un changement , un doute doivent vous amener à consulter . S’il y a quelque-chose à faire autant le prendre le plus tôt possible . Vous ne pourrez pas faire l’autruche , ce ne serait pas raisonnable pour votre santé mentale .

Nous connaissons tous et toutes quelqu’un touché par le cancer du sein . Alors pour rendre hommage à celles qui se battent , profitons de ce mois de sensibilisation pour en parler , se faire dépister .Et  pourquoi  ne pas participer aux différentes actions mises en place par les marques et associations pour aider la recherche

Mesdames quand êtes vous allées chez le gynécologue pour la dernière fois ? De quand date votre dernière mammographie ? Quels sont vos antécédents familiaux ?

Je vous embrasse …

À bientôt !

Julie


Voici quelques liens utiles :

 

J’ai peur … de l’avion …

Hello !!

Départ pour la France , dans 2 jours , 16 h et 17 min …

Autant je suis ravie de partir , autant l’étape de l’avion m’enchante bien moins .

Clairement , si je croise un jour un génie , la télétransportation sera l’un de mes voeux !

Je n’en suis pas à la peur panique qui m’empêche de voyager par les airs mais  disons que j’appréhende le trajet .

Connaissez-vous cette chanson de Francis Cabrel ?

Moi , je la connais par coeur …

Mais je vous mets les paroles :

Des milliers d’hommes d’affaires,
Le nez dans le journal,
Rien d’autre à  faire,
Essayer de trouver ça normal,
J’ai pas de costume sombre,
J’ai pas de conversation,
Et puis, j’ai peur de l’avion…

Bienvenue dans le piège,
Une voix de velours,
Qui dit, « sous votre siège
La veste de secours. »
Faut qu’il y en ait un qui tombe,
C’est peut-être le bon,
J’ai peur de l’avion…
Tous les bruits sont bizarres,
Toutes les odeurs suspectes,
Même couché dans le couloir,
Je veux qu’on me respecte
Je veux qu’on me respecte
J’aimerais faire comme tout l’monde,

Trouver ça naturel,
D’être expulsé d’une fronde,
Jusqu’au milieu du ciel.
Qu’elle paraît minuscule
Cette piste en béton,
J’ai peur de l’avion…
Si jamais on se pose,
Ailleurs que dans les branches,
Je propose de suivre
Toutes les messes de dimanche,
Je jure que je rentre à  pied à  la maison,
Y a rien à  faire, rien à  faire,
J’ai peur de l’avion…
Peur de l’avion…
Peur de l’avion…
Peur de l’avion…

Source : paroles.net

 

 

Il me semble que j’ai plus peur maintenant que je suis maman . Alors d’où cela vient-il ? Je n’en sais trop rien .

J’essaye de ne pas stresser mes enfants ( qui au passage adoooorrreeennnt l’avion , vous comprenez on peut manger en regardant des dessins animés à volonté …) .

Ce que j’aime le moins ce sont les turbulences, les « trous d’air « , quand ça bouge trop ou quand ça fait des bruits bizarres .

Alors comment se manifeste ma peur ?

  • apprehension
  • mains moites
  • sommeil perturbé

Pour  » survivre  » j’ai  différents stratagèmes ( plus ou moins efficaces …) .

  • je SURprépare le trajet … ça m’occupe l’esprit et j’ai l’impression de maîtriser davantage la chose .
  • j’emmène en cabine pas mal de choses « au cas où  » , ça me rassure .
  • je me renseigne : temps de vol exact , durée escale , numéro de vol , météo , je pourrais presque briefer le pilote .
  • je prépare l’avant et l’après : comment allons -nous à l’aéroport ? Qui vient nous chercher ? Tout est prêt , c’est déjà ça .
  • je me fixe une récompense , shopping à l’aéroport de Londres pour décompresser …
  • je ne voyage pas seule cette fois .
  • je focalise sur la raison du voyage , 2 mois avec la famille et les amis ça vaut le coup de passer outre mes craintes .
  • je vois après le voyage , je visualise ce que nous allons faire , je planifie la suite , ce qui me permet de me projeter après le vol .
  • j’assume d’avoir peur . En parler , ça aide , on se sent moins seul et ainsi l’entourage peut être un soutien .

 

Récemment j’ai lu « Comment ne plus avoir peur en avion « .

Cela m’a apporté quelques trucs pour mieux comprendre ce qu’il se passe , comment l’avion fonctionne , pour avoir d’avantage confiance . Il y a aussi pas mal de chiffres et beaucoup d’informations diverses et variées sur les différentes peurs , les types de stress , des expériences de passagers aussi .

Identifier sa peur permet de l’apprivoiser et de la rendre moins insurmontable , alors on dédramatise et hop , je retourne à la préparation de mes valises !!

Souhaitez-moi bon voyage !

À bientôt !

Julie


Comment ne plus avoir peur de l’avion

Marie-Claude Dentan , Michel Polacco et Noël Chevrier

Le livre de poche , 6,60 euros

Dispo à la Fnac entre autres : par ICI 

 

LE choix du maillot …

Hello !!

Aujourd’hui il fait tout gris et pas très chaud . Je cherche donc … ba un maillot de bain bien sûr !

Non mais c’est quand même un truc de fou cette quête du maillot parfait ! Et ça me reprend chaque année , à peu près à la même saison évidemment .

Ma recherche est pourtant simple :

  • il doit m’aller parfaitement

J’entend donc qu’il doit s’enfiler sans me dandiner pendant 2 heures , ou risquer de me froisser une côte

  • être confortable

oui , pouvoir respirer et s’assoir ça fait parti du confort

  • tenir en place si vous voyez ce que je veux dire

j’ai des enfants et je risque à un moment ou un autre de devoir lever les bras , faire un château de sable voire même me baisser ou jouer au ballon …

  • me faire paraitre 10 kg de moins

bon ok  , c’est peut-être beaucoup demander … bon ba au moins ne pas me faire paraître 10 kg de plus .

  • être un minimum sexy ( mais pas vulgaire hein )

Entre la combinaison de plongée et le maillot string lamé il doit bien exister un juste milieu non ?

  • me plaire

clairement le point le plus compliqué …

  • ne pas coûter un rein

en vrai je serai prête à payer cher si le maillot parfait existait vraiment !!

L’objectif  principal étant ( même si je suis lyonnaise ) de ne pas ressembler à un saucisson .

Tellement simple que l’année dernière j’ai renoncé assez vite, après quelques essayages infructueux.

J’ai attendu que l’été passe et filé à la salle de sport 3 fois par semaine depuis septembre .

Parce-que voilà , le problème ce n’est pas le maillot !!! C’est moi !!!

Entre les vergetures , la cellulite , la gravité , et j’en passe , le maillot ne pourra pas faire de miracles .

Bon , je vais revoir mes exigences à la baisse , en fait , tout ce que je veux , c’est un maillot dans lequel j’ose aller ailleurs que dans ma salle de bain .

Ouais …

Apprendre à s’accepter avec ses défauts et ses complexes,  les assumer ,  pas toujours facile …

Et vous ? Le maillot , épreuve ou plaisir ?

À bientôt !

Julie

 

 

 

Comme une envie de rose …

Hello !!

Habituellement , je suis très bleu .

Mais en ce moment , je suis dans une phase rose …

Nostalgie des Sakuras ou que sais-je , mon shopping des derniers mois s’en ressent clairement .

Si vous êtes dans les mêmes envies , cela peut vous donner des idées .

Je vous montre tout ça !

  • Chemise légère à fines rayures rose pâle , American Eagle Outfitters ( ICI)

  • Mug avec filtre , Sostrene Grene  (ICI)

  • Thermos , Nitori ( boutique japonaise …)

  • Bonbons à la rose , anis de Flavigny (ICI)

  • Vernis à ongles , Mavala , coloris 325 Sorbet (ICI)

  • Mocassins , Bobbies , modèle Chouki en couleur Sorbet à la rose (ICI)

  • Lunettes de soleil , Rayban , modèle Wayfarer pliables ( ICI )

 

Bon , rassurez-moi , dites-moi que ça vous arrive d’avoir des lubies aussi …

À bientôt !

Julie

 

 

Carnet de bord nº 16 :le temps file !

Hello !!

Mais quoi ? Qu’est-ce que je vois ? Je n’ai pas fait de carnet de bord depuis septembre !!!

Il semble que les mois ont défilé à une allure folle …

Après le rush de la rentrée , le marathon des fêtes , les visites du printemps et aussi de tristes nouvelles , j’avoue avoir parfois un peu la tête ailleurs .

Mais bon , pour me rattraper , voici mes plus jolies photos des derniers mois !

Vous allez voir les belles couleurs d’automne,  l’herbe jaunir , la neige , les cerisiers en fleur puis tout redevient vert à nouveau .

Y a pas à dire , c’est beau le Japon !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À très vite !

Julie

 

Tu sais que tu habites à Tokyo depuis un moment quand …

Hello !!

Voici plus de 20 mois que nous habitons à Tokyo . À notre arrivée , tout était nouveau , étrange …

Bien sûr on est encore fréquemment surpris et c’est tant mieux !

Mais voici 10 points qui montrent que nous sommes désormais  plutôt acclimatés :

  1. Tu trouves normal que les chiens soient habillés … L’autre jour j’étais presque choquée d’en voir un à poil !!
  2. Tu trouves normal que les fumeurs soient parqués dans des zones dédiées et ça t’agace si quelqu’un fume en marchant ( ce qui est rarissime )
  3. Ça fait 4 fois que tu vas au bar à hérissons …
  4. Tu traverses Shibuya Crossing sans faire de photo et en sachant où tu vas .
  5. Tu sais ce que sont les gyozas , tu aimes et tu sais les cuisiner
  6. Tu trouves normal de trouver des toilettes publiques propres de partout
  7. Tu te mets naturellement en ligne pour attendre le bus , le métro ou autre
  8. Tu as arrêté de chercher des vêtements et sous vêtements de marque japonaise à ta taille …
  9. Tu trouves normal que la cuvette des WC soit chauffante …
  10. Tu trouves normal que tout soit ouvert le dimanche et de pouvoir aller payer une facture à 2 heures du matin si ça te dit dans un Seven 11 ( supérette multi fonction ouverte tout le temps )

Et oui , il semblerait que l’on soit doués de superbes capacités d’adaptation ! Car je le rappelle pour ceux qui ne me connaissent pas , j’étais programmée pour ne jamais quitter ma colline de la Croix-rousse !

À bientôt !!

Julie

 

Expat : Mais pourquoi je fais du stock ? (et de quoi …)

Hello !!

Depuis quelques années maintenant que je n’habite plus en France je dois avouer que j’ai changé …

Alors je n’ai pas tout changé , pas de panique ! Mais j’ai observé que certains de mes comportements ont été modifiés par mon mode de vie .

Déjà alors que j’étais en Allemagne , donc pas loin de la France , j’avais une petite tendance à me ruer sur les produits français , éventuellement à les rechercher autour de chez moi voir même à faire du stock ( un peu ).

Depuis que je suis en Asie , tout ce phénomène s’est amplifié .

J’ai presque un peu honte de l’avouer mais si vous saviez combien j’ai de flacons de Doliprane pédiatrique dans mon placard vous seriez effarés …

C’est même ce sirop qui m’a fait prendre conscience de mon attitude .

Alors comment est-ce que je m’explique cela ? Différentes réponses me viennent …

  • La peur de manquer : on ne sait jamais , et si j’avais besoin de 12 litres de paracétamol d’ici l’été prochain ??#rationnelle
  • L’envie de ce que je ne trouve pas ici : les personnes qui doivent nous rendre visite sont prévenues , on fait passer une liste de tout plein de petites choses qui sont difficiles ou impossibles à trouver ici. Je crois que tout comme lorsque l’on est enceinte  et qu’on rêve de manger des sushis ou de boire un verre de vin , et bien ici , je fantasme sur le fromage de chèvre , saucissons et autres trucs de genre ! Et puis avec ce qui ne se stocke pas , nos visiteurs nous permettent un arrivage échelonné au gré de leurs arrivées …
  • Les différences de prix : quand on connait le prix de produits du quotidien en France et que l’on découvre les tarifs exorbitants sur place , dès qu’on a l’occasion et bien on stocke !(ex:la crème de marrons, le sel de Guérande  … )
  • Les « au cas où « …: voici une catégorie encombrante , j’avoue . Ba oui , mon côté ex infirmière explique que ma pharmacie est bien garnie et je pense avoir tout ce qu’il faut pour parer à pas mal de situations !!
  • l’utile … mais en double ou en triple …du genre la levure . Ici on trouve de la baking powder et c’est pas pareil , du coup j’ai environ 60 sachets d’avance . ( Ne me jugez pas …)
  • le « vrai » nécéssaire : j’habite Tokyo , autant dire une grande ville , dans un pays civilisé et développé . Et pourtant , parfois pas facile de trouver certaines choses . Ce qui me vient à l’esprit , ce sont les soutien-gorges . Si tu dépasses le bonnet B , fini le shopping ! ( Mais bonne nouvelle , je viens de voir qu’Etam livre désormais à l’international alors vive le shopping en ligne !).

Pour en avoir parlé avec les copines ici , je sais que je ne suis pas la seule . On a tous cette tendance . Surtout les femmes je trouve . Alors entre besoin de se rassurer , de se sécuriser , de retrouver un peu de chez nous ou tout simplement parce-que c’est réconfortant , j’ai décidé d’assumer !

S’expatrier n’est pas toujours facile , et même si je ne suis clairement pas en mode « survie » loin de là, je suis tout de même à 10 000 kilomètres de chez moi et de ma zone de confort , et ça , ça mérite bien d’avoir développé quelques TOCS non ?

Alors concrètement, qu’est-ce que j’ai en nombre dans mes placards ??

  • Des médicaments ( surtout pour les enfants 👶🏼)
  • De la levure …
  • Mon thé préféré de chez Kusmi Tea
  • Des livres d’avance
  • Des produits de beauté , gels douches , shampoing, crèmes diverses
  • Des boîtes de foie gras ( Merci Mémé !)
  • Du chocolat

Si vous aussi , vous vous reconnaissez , n’hésitez pas à partager votre expérience !

Je pourrais aussi vous donner prochainement quelques trucs et astuces pour expats et comment se procurer des petites choses pas faciles à trouver de prime abord .

À bientôt !!

Julie

Ces phrases du quotidien depuis que je suis maman

Hello !!

Tout d’abord je vous souhaite une très Bonne Année 2018 ! Que celle-ci vous soit douce et remplie d’amour .

Pour ce premier article de l’année je me suis dit qu’un peu d’humour serait le bienvenu !

Ce matin , c’est la rentrée ! J’ai déposé les filles à l’école et me voici seule à la maison , ce qui n’était pas arrivé depuis 3 semaines .

C’est pour moi l’occasion de profiter du calme et de repenser à toutes ces paroles dites ou entendues depuis que je suis maman.

Il y a des phrases que je pensais jamais dire … et pourtant … depuis 7 ans , je commence à avoir une petite liste assez rigolote !

À mes filles :

  • pipi / les dents et au lit ! ( un classique de chaque soir …). Dites-moi que vous aussi vous faites ce genre de phrase sans verbe …
  • Met tes chaussures ( au moins 12 fois par jour )
  • Range Simon le raton , prends Oui-Oui  et on y va , mon quotidien est peuplé de nouveaux personnages , je vous passe les noms des héros japonais !
  • Ne mange pas l’assiette …
  • Ça non plus ça ne se mange pas …
  • Joue donc avec ta « Yellow car  » ( oui , la petite est bilingue mais à moitié seulement ..)
  • Attention sinon tu seras privée de fromage ! ( punition suprême !)
  • NON !!!

Avec mon mari :

  • tu préfères laver la petite ou nettoyer le vomi ? ( #cruel dilemme …)
  • Non chéri , garder tes filles ce n’est pas faire du babysitting , on appelle ça du parenting !

 

Il y a les phrases que je ne pensais jamais entendre …

  • Maman ! J’ai vomi dans ma culotte … ( véridique …)
  •  Je veux manger des carottes frappées  ( pauvres carottes …)
  • On peut avoir un cochon dingue ? ( euh … Non !)

  • Maman ! Elle a fait caca dans le bain ! ( ah oui …)
  • Ma grande chante Johnny :  » Je te promène mon miel … » le tout en mimant l’action , je vous laisse imaginer …
  • je veux un blllpppp ( un flan … quand on le bouge ça fait blllppp)
  • on révise les pluriels : un cristal / des cristaux , un bocal / des bocaux , un cheval … des poneys !!! un ail …. des oignons !!!
  • Et enfin , le meilleur … mon petit « Je t’aime  » de chaque soir …

Voilà , j’espère que cette liste vous aura fait sourire ! N’hésitez pas à ajouter les bons mots de vos petits .

À bientôt !

 

Julie

Mon sapin , version 2017 … Il s’appelle Fejka …

Hello Ho Ho Ho ,

L’année dernière , mon sapin était moche , déplumé , triste .Même avec ses décorations il n’avait pas d’allure .

Vous vous en rappelez peut-être ? Je l’avais appelé Chétif …

Ce Noël encore , nous allons passer les fêtes à Tokyo . Il me faut donc un sapin .

Je ne suis toujours pas prête à mettre plus de 200 euros pour un arbre coupé , j’en ai même vu à 55 000 yens ( soit plus de 400 euros …).

Pour la première fois de ma vie je me suis donc résolue à acheter un sapin artificiel …

La rencontre a été bizarre . Mon sapin en kit n’avait pas rien de sexy dans son carton

 

Heureusement , une fois monté , ça va , il ferait presque illusion . Je m’habitue même assez vite à lui .

Après avoir renoncé à un vrai sapin  j’ai essayé de lister les bons côtés d’un arbre artificiel :

  1. je peux l’installer tout de suite , il aura encore des épines pour le 25 décembre .
  2. il ne  les perdra  pas  d’ailleurs …ses épines …
  3. Il est réutilisable
  4. il se stocke facilement
  5. il est économique
  6. je n’ai pas abattu d’arbre cette année …
  7. Je peux le mettre à côté de la cheminée sans qu’il prenne chaud ( ah mince , il peut fondre !?)
  8. En haut il finit bien droit pour mettre l’étoile

Mais bien sûr il a aussi de moins bons côtés …

  1. il ne sent rien …
  2. il sera pareil chaque année
  3. il s’appelle Fejka
  4. il est en plastique

Alors voilà , pour fêter notre premier faux sapin , on l’a décoré avec amour et finalement , il est moins moche que mon  » vrai  » de Noël dernier .

Pour palier au manque d’odeur de sapin , j’ai acheté de l’encens parfumé au cyprès japonais , oui parce – que ça se rapprochait plus que lavande … et que j’ai pas encore trouvé parfum « Magnifique Sapin de Noël « …

Cette année j’ai donc un sapin en plastique avec des décos en carton …

Et vous ?Etes-vous team  » vrai  » sapin ?  Coupé ou en pot ? Ou artificiel ? Ou pas de sapin ? Dites moi !

À bientôt ! Et bons préparatifs de fêtes à vous !

Julie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 


Sapin Ikea: http://www.ikea.com/fr/fr/catalog/products/70363120/

Encens : Hibi 

Hakone , open air Museum

Hello !!

Il y a 2 semaines , nous sommes allés du côté d’Hakone par un beau dimanche de novembre .

Nous avons pris le train Romance Car à 7 heures du matin à Shinjuku. Après 1h30 de train rapide , nous changeons de train pour un bien plus petit qui nous emmène sur la montagne et descendons à l’arrêt Chokoku-no-mori .

Nous y voici , devant le Hakone open air museum.

Nous avons passé la journée dans ce musée pour le grand bonheur de tous les 4 , petits et grands .

Mes filles ont adoré ! Il y a beaucoup d’éléments pour les enfants .

Que l’on aime ou non l’art  , le parc vaut à lui seul le déplacement , avec une vue imprenable sur les montagnes environnantes .

Côté art , il y a énormément d’artistes représentés , avec un pavillon réservé à Picasso mais aussi des oeuvres de Moore , Calder , Mizui, Poncet , Mirò et beaucoup d’autres …

Sculptures , toiles , dessins , peintures , installations … la collection est impressionnante .

Le tout est parfaitement mis en valeur par la belle nature qui sert d’écrin .

À l’automne , les arbres rougissent , jaunissent , les lumières étaient magnifiques mais je suppose qu’au Printemps ou sous la neige ce doit également être très chouette .

Sur place on trouve donc différents bâtiments et l’on passe de l’un à l’autre par des petits chemins très agréables et plein de surprises .

Par exemple nous avons beaucoup aimé :

  • Le bain de pied … et oui , il y a des sources chaudes partout dans ces montagnes et c’était l’occasion parfaite pour se tremper les petons ! le tout dans une installation au top avec petits distributeurs de serviettes , petits coussins pour s’assoir et tout !
  • La sculpture symphonique : une tour nous invite à entrer pour découvrir de superbes vitraux et si vous n’avez pas le vertige , grimpez jusque sur le toit pour profiter de la vue !
  • Deux grosses structures font la joie des enfants , l’une en plastique transparente permet de traverser des dédales de chemins tandis que l’autre en bois abrite des filets colorés garnis de bambins !
  • L’art moderne a plu aux filles avec une mention spéciale pour les oeufs au plat …

Le mieux est encore que je vous montre un peu tout ça en photos !!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bref , une super journée en famille !

À bientôt !

 

Julie


Tips :

Si vous partez en train , ce que je vous conseille pour éviter le trafic routier et profiter de la vue , pensez à prendre vos tickets à l’avance . À la gare de Shinjuku il y a un guichet spécial pour la Odakyu line qui propose des tickets combinés .

Le musée :

Ouvert de 9 h à 17 h , comptez au moins 2 heures pour faire le tour et bien plus avec des enfants si ils veulent profiter des installations .

Sur place vous trouverez des restaurants et bien sûr des boutiques . Les japonais n’oublient jamais de ramener un souvenir …

Tarifs :

Par ici , petite réduc si vous imprimez ce document

N’hésitez pas à poursuivre la promenade en continuant votre trajet direction Gora et prenez le funiculaire vers Sounzan puis le téléphérique pour aller voir la soufrière … redescendez pour prendre le bateau pirate … oui oui tout ça … je vous recommande de faire cette boucle sur 2 jours pour en profiter au mieux . Je vous ferai peut être prochainement un petit itinéraire ce sera plus simple !