Le Musée des Confluences

Hello !!

Nous sommes de retour à Lyon pour l’été .

C’est l’occasion parfaite de jouer les touristes dans notre ville d’origine .

Ainsi , il y a quelques semaines nous avons ( enfin ! ) visité le Musée des Confluences .

Nous sommes arrivés par le pont sur lequel passe le Tramway .

C’est l’occasion parfaite pour admirer l’architecture du bâtiment :

Que l’on aime ou pas , il est difficile de rester indifférent face à cet ovni posé là …

Mais continuons et approchons-nous un peu plus .

 

Ça y est , nous sommes tout près …

Selon l’heure , allez directement à l’intérieur pour visiter ou , comme nous , commencez par un déjeuner qui vaut le détour !

 

Jean-Paul Pignol et Guy Lassausaie vous proposent une restauration toute en finesse à La Brasserie des Confluences .

Vous vous êtes régalés ?

Hop on grimpe pour admirer la vue et débuter la visite …

Le musée se divise en plusieurs parties .

L’exposition permanente , qui est divisée en 4 :

  • Origines
  • Espèces
  • Sociétés
  • Eternités

Et les expos temporaires : par ICI !

Nous avons beaucoup apprécié la visite .

La mise en scène est moderne et attractive .

Voici un musée qui ose se démarquer  des codes classiques parfois rébarbatifs . La mise en lumière , les projections et les écrans interactifs se mêlent à merveille aux éléments plus traditionnels comme les animaux naturalisés que l’on connaissait déjà .

L’art fait partie intégrante de la visite . Des oeuvres diverses ponctuent le parcours tout en s’intégrant parfaitement dans l’univers proposé.

On retrouve donc différents thèmes , les animaux bien sûr , des dinosaures aux insectes .

Mais aussi les étoiles , le progrès , les rites funéraires , les minéraux …

 

Nous avons aussi fait un tour à l’expo temporaire consacrée à Hugo Pratt .

Voici quelques photos .

On peut aisément y  passer la journée entière , entre les visites , la brasserie , la boutique … prévoyez au moins 4h.

À bientôt !

 

Julie

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


 

Tarifs et infos par ICI .

 

Avez-vous déjà caressé une chouette ?

Hello !!

À Tokyo , les bars à animaux sont communs .

Nous avions déjà eu l’occasion de tester le Bar à chiens , le bar à chats et le bar à hérissons .

Cette fois , nous sommes allées à la rencontre des chouettes … et c’était super chouette !

Dans le quartier de Shibuya , tout près du temple paisible Meiji Jingumae , il y a la rue la plus animée d’ Harajuku : Takeshita Street .

C’est là que nous avons pu découvrir ces gros oiseaux de plus près .

2 possibilités , le bar à chouettes ou la simple petite promenade au milieu de quelques spécimens .

Nous avons opté pour la balade car je craignais un peu que mes filles soient impressionnées .

Pour pas très cher  ( j’en ai eu pour environ 10 euros pour mes filles et moi )on peu déambuler au milieu de chouettes , hiboux , grand- duc et même les caresser !

Les oiseaux sont sur des branches et on suit un petit chemin pour les découvrir .

Il y en a des toutes petites pas plus grandes que ma main et d’autres plus hautes que ma fille …

Toutes se laissent papouiller sur le dos du revers de la main .

C’était véritablement impressionnant de les approcher de si près . Leurs grands yeux nous suivant .

Les filles ont adoré , on pourra donc tenter le véritable bar à chouettes une prochaine fois .

Je vous laisse avec  les infos et quelques photos .

Harajuku Owl cafe / Forest :

 

 

Seriez-vous tenté ?

À bientôt !!

Julie

J’ai peur … de l’avion …

Hello !!

Départ pour la France , dans 2 jours , 16 h et 17 min …

Autant je suis ravie de partir , autant l’étape de l’avion m’enchante bien moins .

Clairement , si je croise un jour un génie , la télétransportation sera l’un de mes voeux !

Je n’en suis pas à la peur panique qui m’empêche de voyager par les airs mais  disons que j’appréhende le trajet .

Connaissez-vous cette chanson de Francis Cabrel ?

Moi , je la connais par coeur …

Mais je vous mets les paroles :

Des milliers d’hommes d’affaires,
Le nez dans le journal,
Rien d’autre à  faire,
Essayer de trouver ça normal,
J’ai pas de costume sombre,
J’ai pas de conversation,
Et puis, j’ai peur de l’avion…

Bienvenue dans le piège,
Une voix de velours,
Qui dit, « sous votre siège
La veste de secours. »
Faut qu’il y en ait un qui tombe,
C’est peut-être le bon,
J’ai peur de l’avion…
Tous les bruits sont bizarres,
Toutes les odeurs suspectes,
Même couché dans le couloir,
Je veux qu’on me respecte
Je veux qu’on me respecte
J’aimerais faire comme tout l’monde,

Trouver ça naturel,
D’être expulsé d’une fronde,
Jusqu’au milieu du ciel.
Qu’elle paraît minuscule
Cette piste en béton,
J’ai peur de l’avion…
Si jamais on se pose,
Ailleurs que dans les branches,
Je propose de suivre
Toutes les messes de dimanche,
Je jure que je rentre à  pied à  la maison,
Y a rien à  faire, rien à  faire,
J’ai peur de l’avion…
Peur de l’avion…
Peur de l’avion…
Peur de l’avion…

Source : paroles.net

 

 

Il me semble que j’ai plus peur maintenant que je suis maman . Alors d’où cela vient-il ? Je n’en sais trop rien .

J’essaye de ne pas stresser mes enfants ( qui au passage adoooorrreeennnt l’avion , vous comprenez on peut manger en regardant des dessins animés à volonté …) .

Ce que j’aime le moins ce sont les turbulences, les « trous d’air « , quand ça bouge trop ou quand ça fait des bruits bizarres .

Alors comment se manifeste ma peur ?

  • apprehension
  • mains moites
  • sommeil perturbé

Pour  » survivre  » j’ai  différents stratagèmes ( plus ou moins efficaces …) .

  • je SURprépare le trajet … ça m’occupe l’esprit et j’ai l’impression de maîtriser davantage la chose .
  • j’emmène en cabine pas mal de choses « au cas où  » , ça me rassure .
  • je me renseigne : temps de vol exact , durée escale , numéro de vol , météo , je pourrais presque briefer le pilote .
  • je prépare l’avant et l’après : comment allons -nous à l’aéroport ? Qui vient nous chercher ? Tout est prêt , c’est déjà ça .
  • je me fixe une récompense , shopping à l’aéroport de Londres pour décompresser …
  • je ne voyage pas seule cette fois .
  • je focalise sur la raison du voyage , 2 mois avec la famille et les amis ça vaut le coup de passer outre mes craintes .
  • je vois après le voyage , je visualise ce que nous allons faire , je planifie la suite , ce qui me permet de me projeter après le vol .
  • j’assume d’avoir peur . En parler , ça aide , on se sent moins seul et ainsi l’entourage peut être un soutien .

 

Récemment j’ai lu « Comment ne plus avoir peur en avion « .

Cela m’a apporté quelques trucs pour mieux comprendre ce qu’il se passe , comment l’avion fonctionne , pour avoir d’avantage confiance . Il y a aussi pas mal de chiffres et beaucoup d’informations diverses et variées sur les différentes peurs , les types de stress , des expériences de passagers aussi .

Identifier sa peur permet de l’apprivoiser et de la rendre moins insurmontable , alors on dédramatise et hop , je retourne à la préparation de mes valises !!

Souhaitez-moi bon voyage !

À bientôt !

Julie


Comment ne plus avoir peur de l’avion

Marie-Claude Dentan , Michel Polacco et Noël Chevrier

Le livre de poche , 6,60 euros

Dispo à la Fnac entre autres : par ICI 

 

Le granola maison , facile et trop bon

Hello !!

Nous sommes de gros consommateurs de granola , vous savez ces mélanges de céréales / fruits / fruits secs …

On adore ça , mais ici à Tokyo , un petit sachet de 100 g ( soit loin de  la dose que nous utilisons pour 1 petit déjeuner à 4 ) coûte pas loin de 1500 yens , environ 11 euros .

L’idée de le faire  maison est donc venue assez vite après ce constat .

Marc et Claire , la recette est pour vous , j’ai cru comprendre que vous avez aimé …

Les avantages sont nombreux , et pas seulement économiques . Vous savez exactement ce qu’il y a dedans , vous l’adaptez à vos goûts , bien sûr vous pouvez choisir des ingrédients bio ou végan , pas de sucres cachés , pas de conservateurs ou d’arômes artificiels , c’est tout bénef !!

Et en plus c’est hyper simple !

J’achète les éléments de base en gros ( chez Costco ) . Par exemple j’achète les flocons d’avoine par 4 kilogrammes …

La recette est facile , pour ma part voici les ingrédients :

  • Avoine
  • Noix
  • Amandes
  • Noix de coco râpée
  • miel
  • pépites de chocolat
  • huile de coco
  • riz soufflé

Mélangez tous vos ingrédients secs dans un grand saladier puis ajoutez une bonne dose de miel et un peu d’huile de coco .

Mélangez à nouveau pour obtenir un mélange bien brillant .

Etalez le tout sur du papier sulfurisé sur votre plaque de four .

Enfournez pour 30 minutes minimum à  120 /150 ° c environ en mélangeant parfois votre préparation afin que le tout dore bien .

Et voila !

C’est prêt , ça sent bon dans votre maison et vous n’avez plus qu’à mettre le tout en bocaux .

Après nous le consommons de différentes façons , dans du lait , du fromage blanc , sur un yaourt , même saupoudré sur une salade ou sur une glace …

Bien sûr , vous pouvez varier la recette !

Ajoutez des fruits secs , des graines de chia ,  des éclats de caramel , du sirop d’agave ,  des graines de courge… à vous de voir ce que vous préférez . Je pense que ma prochaine fournée sera aux figues .

N’hésitez pas à partager vos recettes , vos idées et suggestions .

Bon appétit

À bientôt !

Julie

LE choix du maillot …

Hello !!

Aujourd’hui il fait tout gris et pas très chaud . Je cherche donc … ba un maillot de bain bien sûr !

Non mais c’est quand même un truc de fou cette quête du maillot parfait ! Et ça me reprend chaque année , à peu près à la même saison évidemment .

Ma recherche est pourtant simple :

  • il doit m’aller parfaitement

J’entend donc qu’il doit s’enfiler sans me dandiner pendant 2 heures , ou risquer de me froisser une côte

  • être confortable

oui , pouvoir respirer et s’assoir ça fait parti du confort

  • tenir en place si vous voyez ce que je veux dire

j’ai des enfants et je risque à un moment ou un autre de devoir lever les bras , faire un château de sable voire même me baisser ou jouer au ballon …

  • me faire paraitre 10 kg de moins

bon ok  , c’est peut-être beaucoup demander … bon ba au moins ne pas me faire paraître 10 kg de plus .

  • être un minimum sexy ( mais pas vulgaire hein )

Entre la combinaison de plongée et le maillot string lamé il doit bien exister un juste milieu non ?

  • me plaire

clairement le point le plus compliqué …

  • ne pas coûter un rein

en vrai je serai prête à payer cher si le maillot parfait existait vraiment !!

L’objectif  principal étant ( même si je suis lyonnaise ) de ne pas ressembler à un saucisson .

Tellement simple que l’année dernière j’ai renoncé assez vite, après quelques essayages infructueux.

J’ai attendu que l’été passe et filé à la salle de sport 3 fois par semaine depuis septembre .

Parce-que voilà , le problème ce n’est pas le maillot !!! C’est moi !!!

Entre les vergetures , la cellulite , la gravité , et j’en passe , le maillot ne pourra pas faire de miracles .

Bon , je vais revoir mes exigences à la baisse , en fait , tout ce que je veux , c’est un maillot dans lequel j’ose aller ailleurs que dans ma salle de bain .

Ouais …

Apprendre à s’accepter avec ses défauts et ses complexes,  les assumer ,  pas toujours facile …

Et vous ? Le maillot , épreuve ou plaisir ?

À bientôt !

Julie

 

 

 

Comme une envie de rose …

Hello !!

Habituellement , je suis très bleu .

Mais en ce moment , je suis dans une phase rose …

Nostalgie des Sakuras ou que sais-je , mon shopping des derniers mois s’en ressent clairement .

Si vous êtes dans les mêmes envies , cela peut vous donner des idées .

Je vous montre tout ça !

  • Chemise légère à fines rayures rose pâle , American Eagle Outfitters ( ICI)

  • Mug avec filtre , Sostrene Grene  (ICI)

  • Thermos , Nitori ( boutique japonaise …)

  • Bonbons à la rose , anis de Flavigny (ICI)

  • Vernis à ongles , Mavala , coloris 325 Sorbet (ICI)

  • Mocassins , Bobbies , modèle Chouki en couleur Sorbet à la rose (ICI)

  • Lunettes de soleil , Rayban , modèle Wayfarer pliables ( ICI )

 

Bon , rassurez-moi , dites-moi que ça vous arrive d’avoir des lubies aussi …

À bientôt !

Julie

 

 

Série Netflix : The let down

Hello !!

En manque d’idée série ? Tentez The let down …

J’ai profité de quelques soirées seule pour me regarder toute la saison 1 .

Voici une série  australienne déculpabilisante sur la maternité . Si vous n’avez pas d’enfant cela peut vous faire un peu peur , mais si vous en avez , vous comprendrez …

Audrey est mère depuis peu et elle doit passer cette période d’adaptation pas toujours facile des débuts avec un nouveau-né . D’autant que son bébé ne dort que si elle a passé des heures à rouler dans le quartier …

La fatigue , la chute des hormones , les copines qui ne comprennent pas , sa mère qui s’en fiche , son mari qui est concentré sur sa carrière … tout son monde  est chamboulé .

Heureusement elle va joindre un groupe de parole pour jeunes mamans .

Entre maman parfaite , maman seule , maman au bout du rouleau , la coach pas toujours commode ….elle va finir par trouver sa place et une bande de copines .

Les maris ne sont pas oubliés et font évidement partie de l’histoire .

Sous couvert d’humour , on se retrouve forcément à un moment ou un autre !

Certaines situations sont tellement vraies …

Allez les filles !  On n’oublie pas qu’on fait du mieux qu’on peut et que c’est déjà bien !!! Et tant pis , on s’occupera de ses cheveux plus tard !

Je vous laisse avec le trailer !

À bientôt !

Julie


The Let down

Disponible sur Netflix

1 saison , 7 épisodes

 

Vous aimez les voitures ? Et Tokyo ? Alors ce livre est fait pour vous !

Hello !!

Un artiste ( que je connais bien … ) vient de publier son premier livre de photos .

Il s’agit d’un recueil de photographies de voitures prises dans Tokyo .

Voici une belle occasion de découvrir  les rues de cette ville en s’attardant un peu sur les véhicules que l’on peut y croiser .

Pour chaque voiture , un descriptif avec quelques infos vous éclairera sur la rareté des modèles .

Voici un aperçu  

Ce qu’en dit l’auteur :

L’automobile est pour moi la forme la plus entière du design industriel. Je ne connais pas d’autre machine aussi complexe dans les mains de millions de gens.
Elle a dessiné nos territoires, modifié notre sens de l’espace et du temps comme rien auparavant. Elle est si présente dans nos vies que l’on ne la regarde plus, on se contente de la voir passer.

Ce livre est dédié à tous ceux qui se sont investis dans le développement de la voiture. Des vies entières à vouloir marier la technologie à nos aspirations esthétiques.
Certains de ces assemblages sont arrivés à un équilibre que je qualifierais d’œuvre d’art, un art populaire, qui a ses courants, maîtres, écoles, époques et icônes…

Au Japon, et particulièrement à Tokyo, il est assez facile de voir des spécimens intéressants dans la circulation quotidienne. Il me semble que le fait de les voir dans leur élément naturel loin des musées et concours d’élégance nous permet de peut-être mieux apprécier leur dessin et architecture.

Je vous propose donc cette petite balade dans les rues de Tokyo, où bien souvent, un son, une silhouette étrange au milieu du trafic ont attiré mon attention.

Regardons-les, prenons notre temps.

Benoît Tallec

Source : https://ohm-editions.com

 

Superbement imprimé et édité par OOblik à Pommiers en France .

Si vous êtes intéressés , par ICI pour le commander en ligne …

À bientôt !

Julie


Tokyo Cars , vol 1

Benoit Tallec

Impression et reliure par OOblik

48 pages , format A5

25 euros

Première édition limitée à 100 exemplaires .

Carnet de bord nº 16 :le temps file !

Hello !!

Mais quoi ? Qu’est-ce que je vois ? Je n’ai pas fait de carnet de bord depuis septembre !!!

Il semble que les mois ont défilé à une allure folle …

Après le rush de la rentrée , le marathon des fêtes , les visites du printemps et aussi de tristes nouvelles , j’avoue avoir parfois un peu la tête ailleurs .

Mais bon , pour me rattraper , voici mes plus jolies photos des derniers mois !

Vous allez voir les belles couleurs d’automne,  l’herbe jaunir , la neige , les cerisiers en fleur puis tout redevient vert à nouveau .

Y a pas à dire , c’est beau le Japon !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À très vite !

Julie

 

Tu sais que tu habites à Tokyo depuis un moment quand …

Hello !!

Voici plus de 20 mois que nous habitons à Tokyo . À notre arrivée , tout était nouveau , étrange …

Bien sûr on est encore fréquemment surpris et c’est tant mieux !

Mais voici 10 points qui montrent que nous sommes désormais  plutôt acclimatés :

  1. Tu trouves normal que les chiens soient habillés … L’autre jour j’étais presque choquée d’en voir un à poil !!
  2. Tu trouves normal que les fumeurs soient parqués dans des zones dédiées et ça t’agace si quelqu’un fume en marchant ( ce qui est rarissime )
  3. Ça fait 4 fois que tu vas au bar à hérissons …
  4. Tu traverses Shibuya Crossing sans faire de photo et en sachant où tu vas .
  5. Tu sais ce que sont les gyozas , tu aimes et tu sais les cuisiner
  6. Tu trouves normal de trouver des toilettes publiques propres de partout
  7. Tu te mets naturellement en ligne pour attendre le bus , le métro ou autre
  8. Tu as arrêté de chercher des vêtements et sous vêtements de marque japonaise à ta taille …
  9. Tu trouves normal que la cuvette des WC soit chauffante …
  10. Tu trouves normal que tout soit ouvert le dimanche et de pouvoir aller payer une facture à 2 heures du matin si ça te dit dans un Seven 11 ( supérette multi fonction ouverte tout le temps )

Et oui , il semblerait que l’on soit doués de superbes capacités d’adaptation ! Car je le rappelle pour ceux qui ne me connaissent pas , j’étais programmée pour ne jamais quitter ma colline de la Croix-rousse !

À bientôt !!

Julie