Lecture :La tresse de Laetitia Colombani

Hello !!

J’ai terminé il y a quelques jours un joli livre . Et comme à chaque fois que j’aime un bouquin je le fais traîner un peu , j’ai du mal à le terminer .

Mais bon , voilà il est fini , je peux donc vous en parler .

La tresse de Laetitia Colombani est un roman .

 

3 femmes très différentes vivent des moments charnières de leur vie .

Smita , en Inde est prête à tout pour que sa fille ait une vie autre que la sienne .

Giulia en Italie va faire face à des changements majeurs dans sa famille et elle va devoir trouver une solution pour que tout l’empire créé par son père ne s’écroule pas.

Enfin , Sarah , au Canada se retrouve confrontée à la maladie et va elle aussi changer de cap .

Ces 3 femmes fortes , dans 3 pays , si différentes et pourtant si pleines de points communs vont se retrouver sans le savoir liées comme les 3 mèches d’une tresse .

Une histoire touchante , sur des destins de femmes que je ne peux que vous conseiller … je ne vous en dis pas plus …

À bientôt !

Julie


La tresse

Laetitia Colombani

Livre de poche n°34937

240 pages

7,20 euros

 

Les amitiés en expat’ , c’est essentiel

Hello !!

Voici maintenant 3 ans que nous avons quitté l’Europe pour vivre en Asie, à Shenzhen d’abord , puis à Tokyo .

3 ans que l’on a débarqué avec nos filles , nos valises et nos espoirs .

Mais aussi sans famille , sans amis …

Alors si il n’est pas possible de se reconstituer une famille , il est en revanche possible voire nécessaire de se faire des amis .

L’avantage , en tant qu’expatriés vous trouvez tout de suite des points communs avec les autres expats . Tous dans le même bateau . Je dois admettre qu’une solidarité se met en place assez rapidement . Vous avez besoin des autres , de leurs conseils , leur expérience , leurs bons tuyaux , leur support .

Lorsqu’on arrive avec des enfants scolarisés c’est assez simple , vous entrez directement dans le réseau de l’école . Si tel n’est pas le cas , vive les forum et divers sites qui rassemblent les étrangers . Je parle surtout des étrangers car à moins de parler couramment la langue locale , il n’est pas toujours facile de rencontrer les habitants de votre pays d’accueil en premier .

Lorsqu’on arrive , on cherche tous plus ou moins la même chose .

Les besoins de base sont identiques à votre vie d’avant mais tout votre répertoire et vos habitudes sont à revoir . Le fonctionnement de tout est à réapprendre ( administrations , papiers …)

Une fois que vous avez réglé les gros points : le travail , l’école , le logement , généralement ce qui est fait en premier , vous passez au quotidien : manger , se soigner , se divertir .

Ainsi en arrivant vous allez forcément passer par la case remplissage de frigo . Et là les amis rentrent en jeu assez vite , ceux qui habitent dans votre secteur depuis quelques temps ont les bonnes adresses . Coiffeur , chaussures , pain , fromage … tout se trouve ! Il suffit de savoir les dénicher .

Pareil pour les médecins , pédiatres , dentistes , ostéo , gynécologue etc …

Une fois assouvis les besoins élémentaires ,  l’installation faite , l’excitation des débuts passée , on peut se sentir un peu seul .On a besoin d’amis .

Pour se sentir à nouveau dans la vraie vie , les relations sont essentielles . Tout est plus facile avec des gens sur lesquels compter , avec lesquels passer du bon temps , sortir . Et là je parle quand tout va bien . Mais bien sûr en cas de coup dur c’est  encore plus nécessaire pour ne pas se sentir isolé assurer la « logistique » et le soutien .

Mes amies ici sont françaises , slovaque , tchèque , allemande , japonaises …

Une telle diversité est une richesse immense .

Après quelques années on peut se retrouver avec des amis dans le monde entier .

Il faut être dans une démarche active pour rencontrer des gens , communiquer , tenter , proposer . Il faut aussi se préparer car le concept de l’expat , c’est que ça arrive et ça repart aussi . Les enfants le savent bien . Ils voient de nouveaux arrivants et doivent aussi faire face à des départs très régulièrement . Pour nous c’est pareil , on sait que l’on est seulement de passage ici . Alors on essaye de prendre le meilleur , de profiter tout en faisant en sorte de s’installer pour se sentir chez nous même si ce n’est que pour quelques temps .

Bien évidement mes amis de France me manquent , je vis leurs vie à travers les  filtres de réseaux sociaux . La naissance de leurs enfants , leurs difficultés ce n’est pas pareil par Skype et pourtant cela permet de conserver un lien , comme un élastique , on l’étire un peu plus mais il reprendra j’espère sa place en temps voulu à notre retour .

Vive les amis d’ici et d’ailleurs !

À bientôt !

Julie

 

 

 

Le musée de l’espace , TenQ , space museum

Hello !!

Si je vous dit qu’hier on est allés se promener en famille sur la lune ?

Bon ok , vous ne me croyez pas …

En fait nous sommes allés au musée de l’espace TenQ au Tokyo Dome City .

Ce complexe de loisirs en plein centre de Tokyo se concentre autour du Tokyo Dome et regroupe à peu près tout ce qui se fait en matière de divertissements … manèges pour petits et grands , stade de Baseball , bowling , mur d’escalade , salle de paris pour les courses de chevaux , salles de jeux … etc ….

Dimanche c’est le TenQ que nous avons exploré .

Au 6 ème étage du bâtiment jaune , se trouve le musée .

Tous les 1/4 d’heure un spectacle débute et vous entraine dans un tunnel sombre pour vous mettre dans une ambiance spaciale . Une première salle  vous attend avec un petit film et les murs avec leurs cubes étranges  qui prennent vie . Une seconde pièce vous entraine autour d’un grand écran circulaire pour plonger dans le cosmos .

Après les films vous arrivez dans le musée , les explications sont pour la plupart en japonais et en anglais . Il y a des expériences , des jeux .  Plusieurs salles s’offrent  à  vous , c’est assez interactif et nos filles ont trouvé toutes les deux des activités à faire .

Les planètes , les découvertes récentes , de belles photos de l’espace , si cela vous intéresse allez y faire un tour !

Si vous me connaissez , vous savez que j’adore les boutiques des musées …

Ici c’est l’occasion de repartir avec de la nourriture d’astronaute par exemple !

À bientôt !

Julie


TenQ 

A partir de 4 ans

De 11h à 21 h

Tarifs : Adultes 1800 yens / Enfants 1200 yens

 

 

Bref j’ai fait renouveler mon permis de conduire

Hello !!

Vivre à Tokyo est devenu plus simple désormais . La routine presque . Presque seulement . Car si désormais faire les courses , aller chez le médecin , toutes ces choses compliquées quand on débarque n’est plus d’une complexité dingue , il existe des journées comme aujourd’hui où je me rappelle que j’habite un pays qui n’est pas le mien et dont je ne saisis vraiment pas tout …

Il y a quelques semaines j’ai reçu par courrier un étrange message avec tellement de choses écrites que même Google Trad galère à traduire cette missive … J’ai juste compris qu’il y avait inscrit mon nom , mon adresse , une date et une somme à payer .

Est-ce une amende ? Un impayé ? une facture de je ne sais quoi ? Aucune idée …

Heureusement j’ai montré ça à mes copines japonaises qui m’ont expliqué qu’il s’agit de la notification pour aller faire renouveler mon permis de conduire japonais .

Le mois de notre anniversaire , tous les 2 ans il me semble , il faut renouveler sa license . Ici le permis n’est pas permanent .

Si lors de notre arrivée nous avions juste procédé à une sorte de traduction de notre permis , cette fois pour le renouvellement n’est pas tout à fait identique .

Tout d’abord après avoir déposé mes filles à l’école , nous sommes allées avec une amie dans un centre spécialisé à Samezu ( bout du monde pour moi , un métro , une JR line , un bus à l’heure de pointe …).

L’heure de pointe d’ailleurs , parlons-en … Je ne prends jamais le métro aux heures de pointe . J’ai la chance de déposer mes enfants à l’école à 5 minutes de vélo .

Mais là , pas le choix . Je n’ose imaginer ce que c’est que de vivre cela tous les jours de sa vie . Compactée dans un wagon surchauffé d’un calme abyssal , je ne peux absolument plus bouger . Nous n’avons d’ailleurs pas réussi à monter dans le premier train , à l’arrivée du suivant on est rentrées en force , comme les autres … heureusement si vous êtes à moitié en dehors de la rame , des gentils messieurs sur les quais vous poussent pour que « ça rentre « . Et ça fini toujours par rentrer . Quand tu crois que le wagon est plein , tu peux toujours rajouter des gens . Aucune plainte , pas la moindre manifestation négative . Ils sont tous d’une impassibilité remarquable . Pour eux c’est normal . Pour moi on n’est pas loin de la crise d’angoisse …

Petite illustration pour que vous compreniez mieux :

Bon , après ce trajet , nous y sommes …

Accueil , on présente nos papiers , il faut aller au guichet 1

Guichet 1 : il faut remplir un papier … personne ne parle anglais , heureusement il y a un papier d’aide .

Guichet 2 il faut payer la fameuse somme inscrite sur le courrier

Guichet 8 il faut choisir des codes PIN pour le retrait du permis …

Guichet 3 , test de vision

Guichet suivant  ( je sais plus où j’en suis pour les numéros vous ne m’en voudrez pas ! ) on donne ses papiers , ils sont vérifiés et on nous rappelle quand tout est bon .

Guichet d’après : photo

on passe maintenant au 2 ème étage .

Là on nous donne une enveloppe avec des fascicules de sécurité routière et un horaire pour la prochaine session de  » lecture « .

Attente jusqu’au début de la session à 11:10 en salle 27 .

C’est parti pour  2 heures de rappels de sécurité routière , sur les croisements , les angle-morts , l’alcool au volant  etc , le tout en japonais . Là on se dit que s’il y a maintenant un test , c’est foutu pour nous …

Mais non . Durant cette session le monsieur qui anime surveille les gens qui s’endorment , jouent sur le téléphone ou autre . A la fin on a droit à un coup de tampon sur notre papier , on nous libère .

On arrive dans une salle bondée . Avec plein de panneaux et de numéros . On craint le pire mais finalement nos numéros sont appelés rapidement . On tend notre papier , on récupère en échange notre permis .

On passe maintenant sur une borne , on rentre notre code PIN du début , on vérifie que les informations sur notre license sont correctes et VOILA !

C’est fini … libérées , délivrées …

Il faut compter environ 3 heures minimum en semaine , en arrivant assez tôt .

Je dois dire que tout a été assez fluide malgré le nombre important d’étapes , grace au nombre impressionnant d’employés .

C’est fait , mon permis est à nouveau valable .

Pfiou , suis lessivée .

Au fait , ici je ne conduis pas … c’est juste « au cas où  » car c’est mon mari qui utilise la voiture …

 

À bientôt !

 

Julie

 

 

 

Lecture : Toutes les femmes sauf une de Maria Pourchet

Hello !!

Lecture encore pour ce nouvel article .

Cela faisait des mois que j’essayais de me procurer ce bouquin qui était indisponible de partout . Quand enfin je l’ai vu , j’ai sauté dessus . Et du coup je l’ai lu immédiatement .

Toutes les femmes sauf une est un livre dur , difficile , violent .

Je suis contente de ne pas avoir de soucis avec ma mère . Mais je sais aussi que les relations mère-fille ne sont pas toujours simples . Chargées parfois d’un poids transmis tel un héritage empoisonné.

Pour Maria , qui vient juste d’accoucher , le chamboulement est intense . La naissance de sa petite Adèle la laisse épuisée , vidée .

C’est l’occasion d’une forme de discussion dans laquelle elle parle à son bébé , une sorte de confession , de promesse de tout ce qu’elle espère ne pas lui transmettre , qui pourtant lui a été transmis par sa mère , sa grand-mère et toutes les femmes avant elles . Mais aussi elle parle à sa mère . Et là c’est corsé . Comme un règlement de compte dans lequel elle pourra enfin tout dire , ne craignant plus les reproches et se délestant enfin de ce  poids terrible . Elle avancera .

Comme pour rompre une tragédie familiale , elle décide que la transmission peut être autre.

Voici une façon différente d’aborder le sujet des mères . On ne peut pas rester indifférent devant cette lecture . En tant que mère de 2 filles , cela pousse aussi à la reflexion . Quelles sont les choses que je souhaite leur transmettre ? Que perçoivent-elles de l’héritage familial ? Quel peut-être le poids des non-dits , ces petites choses que l’on reproduit sans même y penser …

À vous de voir si le sujet vous tente !

À bientôt !

Julie


Toutes les femmes sauf une

Maria Pourchet

chez Pauvert

15 euros

141 pages

 

Lecture : Nos voyages intérieurs , vers une renaissance au Japon

Hello !!

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu autre chose qu’un roman .

Je crois même n’avoir jamais lu un livre de voyage . Je reste généralement sur les guides touristiques .

Mais voilà , j’ai fini Nos voyages intérieurs , vers une renaissance au Japon , de Claire et Reno Marca .

Ce livre est spécial .

Claire est auteure et Reno est photographe et dessinateur . A eux 2 ils forment une équipe de voyageurs .

Madagascar , L’Algérie , le Soudan , La Chine , L’Inde ils se sentent vivants en mouvement .

Ils aiment les découvertes , les rencontres , le voyage en lui même fait partie de leurs vies . Il semble que c’est comme leur oxygène . Quand ils ne voyagent pas , ils travaillent sur le voyage d’avant ou préparent le suivant . Pourtant la vie va les en empêcher pendant un temps .

Après une pause nécessaire et involontaire , c’est au Japon qu’ils vont chercher un nouvel air .

Pour le partie sur le Japon , presque plus de texte , place aux illustrations .

Trouveront-ils ce qu’ils sont venu y chercher ? Mais d’ailleurs que cherchent-ils ? J’ai mon idée sur le sujet .

Un seul moyen de le savoir … lisez le bouquin !

Les textes sont riches et personnels , et les dessins sont magnifiques .

Pour ceux qui seraient à Paris du 8 mars au 8 avril 2019 , une exposition se tiendra à la Galerie 26 au 26 place des Vosges . Par ici pour plus d’infos.

Merci Séverine pour la jolie découverte .

À bientôt !

Julie


Nos voyages intérieurs , vers une renaissance au Japon

Claire et Reno Marca

Flammarion

226 pages

25 euros

 

The Railway Museum , Tokyo

Hello !!

Le week-end dernier nous sommes allés au Musée du train ( un des musées du train en fait , car il y en a plusieurs à Tokyo , celui-ci est à Omiya .

Vous pourrez y passer la journée sans problème , tellement c’est grand ( comme un hall de gare hahah !! ) .

Nos filles ( 4 et 8 ans ) et nous ,avons adoré ! C’est une belle journée à passer en famille .

Evidement , tout tourne autour du train , dès l’entrée on passe son ticket comme pour entrer dans les gares.

Et c’est parti !

Sur plusieurs niveaux on retrouve toute l’histoire des trains au Japon .

La section « History » est un bon point de départ pour voir les débuts avec des reconstitutions de guichets de toutes les époques , des petits films sur la construction des chemins de fer , de nombreuses activités interactives .

Ensuite vous ne pourrez pas rater juste en dessous les trains récents , avec le fameux Shinkansen , le train rapide d’ici .

Tout un département est consacré aux métiers du train , si vous vous inscrivez vous pourrez même tester les simulateurs de conduite ( avec des gants blancs comme les vrais !) .

Le musée propose une immense salle avec de nombreux trains , locomotives , wagons dans lesquels on peut monter . Il y en a de toutes les époques , en bois , avec des sièges en velours , il y a même un exemplaire de wagon de la famille impériale .

Il y a un extérieur avec des jeux pour les petits , et une salle complète de petits trains . Nous sommes restés environ 4 heures et n’avons pas eu le temps de tout voir !

Bien sûr il y a tout ce qu’il faut pour manger sur place , un restaurant avec vue sur le toit terrasse , un autre plus chic qui ressemble à un wagon restaurant , un espace cafétéria et enfin un wagon est à disposition pour déjeuner un bento de la petite échoppe à côté .

Il y a bien évidement une boutique et même une bibliothèque .

Le bâtiment récent est d’une architecture moderne et même s’il y avait du monde la circulation y est facile .

je vous donne toutes les infos si ça vous tente :

Tarifs : Adultes : 1300 yens

enfants , scolaires : 600 yens

Maternelle 300 yens

Par ici : http://www.railway-museum.jp/pdf/flmap_fra.pdf

À bientôt !

Julie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lecture : Les délices de Tokyo

Hello !!

Aujourd’hui je vous parle du dernier livre que je viens tout juste de finir , Les délices de Tokyo de Durian SUKEGAWA.

Lire ce livre est apaisant . Pas de course-poursuite , pas de vengeance , d’armes ou que sais-je , on y trouve juste une tranche de vie .

Peu de personnages aussi , on tourne toujours autour des 3 personnages centraux .

Nous suivons Sentarô qui travaille dans une boutique de Dorayaki ( patisserie japonaise fourrée à la pâte de haricots rouges ) , il va embaucher une vieille dame mystérieuse et son arrivée va faire doubler les ventes !

Mais que cache cette vieille dame , Tokue ? D’où vient-elle ?

Au rythme de la floraison du cerisier devant le magasin la lecture nous entraine dans une autre époque .Pour comprendre le présent , il faut parfois se replonger dans le passé …

On y parle du Japon , de la vie à Tokyo , du quotidien , de cuisine aussi , autour des haricots , des gens …

Si vous avez une envie de calme , n’hésitez pas à vous plonger dans cette lecture !

À bientôt !

Julie


Les Délices de Tokyo

Durian SUKEGAWA

Le livre de poche n° 34537

6,90 euros

226 pages

série Netflix

Série : The Walking Dead

Hello !!

Vous aimez les zombies ? les mort-vivants ? Les séries qui font peur ?

Moi non …

En tous cas d’habitude je n’aime pas ça !

Mais là , après plus de 7 saisons englouties en quelques semaines , je dois me rendre à l’évidence , je suis accro .

L’histoire est la suivante : un étrange mal s’abat soudainement sur les humains ( enfin au moins les Américains )  , lorsqu’ils meurent , ils se transforment en zombies avides de sang frais et le seul moyen de les éliminer est de viser leur cerveau .

Rapidement les personnage vont devoir s’organiser .

Bon dit comme ça , je  ne suis pas sûre de vous donner envie …

Et pourtant , il s’agit de plus que ça . Rapidement , nous suivons un groupe de rescapés dans leurs péripéties . Leur but , la survie .

AU fil des saisons , nous découvrons d’autres groupes et les rencontres ne sont pas toujours heureuses .

Bien au delà des zombies , on observe comme un sociologue cet effet de groupe . Prises de pouvoir , leadership , actes héroïques , mesquineries , amour , vengeances , trahisons … tout est là .

Cela questionne , comment réagirions-nous ? Serions-nous prêts à tout ? Aussi courageux que certains ? Ou au contraire ferions-nous partie des faibles ?  Serions-nous un des gentils ? Ou bien un méchant ? La situation de base exacerbe  bien sûr tous les comportements .

Il est aussi interessant de voir les politiques de fonctionnement des groupes que l’on rencontre , leurs codes de conduite , la hiérarchie qui règne et comment elle s’est imposée dans le clan .

Il s’agit ici de zombies , mais cela pourrait très bien être en temps de guerre .

On en apprend aussi sur les américains , leur rapport aux armes omniprésentes et véritable symbole de pouvoir .

Les personnages sont forts , mais ne vous attachez pas trop …

Voici la bande annonce de la saison 1 :

À bientôt !

Julie


The walking dead

9,saisons

premier épisode diffusé en 2010

disponible sur Netflix

 

Shopping en ligne , j’utilise I Graal , vous connaissez ?

Hello !!

Tout d’abord j’espère que vous avez passé de bonnes fêtes et que vous êtes d’attaque pour la reprise !

Vous n’êtes pas sans savoir que les soldes attaquent bientôt …

Et bien si vous commandez en ligne , voici un bon plan !

Je fais plus d’achats en ligne maintenant que j’habite au Japon . Je  fais réexpédier mes colis via Colis Expat lorsque les boutiques ne livrent pas chez moi .

Depuis quelques mois j’utilise I Graal , un site de Cash back .

Le Cash back , pour faire simple , c’est un système qui permet de récupérer un pourcentage du montant de vos achats . Lorsque l’on installe le module , on navigue sur internet comme d’habitude et le module vous signale si vous pouvez bénéficier d’une offre lors de vos commandes ( sous forme de cash back , code promo , offres diverses, coupons … ) , ou alors vous passez directement par le site I Graal et vous cherchez le magasin que vous voulez . Vous pouvez aussi en bénéficier via votre smartphone.

Il y a 4622 marchands , sûrement de quoi trouver votre bonheur !

L’inscription est simple et rapide.

Lorsque votre cagnotte dépasse 20 euros , vous pouvez la récupérer sous forme de virement PayPal , virement bancaire , chèque cadeau , billet Gaumont Pathé…

Si cela vous intéresse , je vous propose un lien de parrainage : par ici !

Je vais faire mon repérage , je cherche quelques livres , des chaussures pour les filles ( bon et 2-3 autres trucs aussi …)

À bientôt !

Julie