Maison Marianne , j’ai enfin trouvé mon salon de coiffure à Tokyo

Hello !!

J’avais déjà trouvé un coiffeur pour mes filles ( par ici ) , mais pour moi j’avais lâché l’affaire …

Cet été je ne rentre pas en France et j’avais vraiment besoin d’une coupe . Je me suis donc relancée dans les recherches de coiffeurs , et miracle , j’ai trouvé mon bonheur .

Niché au coeur d’ Harajuku à Omotesando , le salon est au 3 ème niveau d’un petit immeuble .

Le salon de Marianne est cozy et bénéficie d’une jolie vue sur les toits d’ Harajuku . On s’y sent bien , tranquilles . Elle travaille seule , on a l’impression d’avoir un salon privatisé .

Elle a longtemps travaillé dans des salons parisiens avant de prendre sa liberté ici à Tokyo en 2016 .

Marianne saura vous mettre à l’aise et sera j’en suis sûre à votre écoute et celle de vos cheveux ( oui , elle écoute les cheveux ) .

Elle utilise une gamme de produits organiques aux douces  odeurs végétales . On passe vraiment un bon moment et j’ai été ravie de la prestation proposée pour un prix tout à fait correct à Tokyo .

N’hésitez pas à la contacter pour toute demande de renseignements .

À bientôt !

Julie


Maison Marianne

Avenir Omotesando 3 ème étage

6-9-9 Jingumae , Shibuya-ku

080-3692-1082

contact@maisonmarianne.com

Il m’aura fallu près de 8 mois pour manger CE Mont-Blanc …

Hello !!

Le Mont-blanc vous voyez ce que c’est ? C’est ce dessert en forme de montagne de crème de marron .

Et bien sachez que les japonais en raffolent . On en trouve assez facilement ici .

Tout près de chez moi , une petite boutique a ouvert qui ne fait QUE des Mont-Blanc . Mais attention … Ce ne sont pas n’importe quels petits gâteaux . Non …

Ceux-ci sont passés à la télé .

Ils sont à la mode . On a parlé d’eux de partout .

Quand la boutique a ouvert en automne dernier il me semble , je me suis dit oh tiens , j’irai voir ça de plus près à l’occasion . Mais rapidement ils ont eu un succès phénoménal . C’est à dire que tout l’hiver , il y a eu chaque matin , une file d’attente digne de la sortie du nouvel I phone .

Le processus d’accès a ce gâteau est très japonais . J’ai expliqué aux copines qu’en France ce ne serait pas possible de procéder ainsi .

Je vous explique :

Il faut faire la queue le matin pour espérer avoir un ticket .

Les tickets sont mis en vente à partir de 9 h . Mais si tu arrives à 9 h , la queue est déjà si grande que c’est trop tard , tu n’auras pas de ticket pour ce jour . Il faut donc arriver très tôt .

Sont distribués chaque jour un certain nombre de tickets . Pas tant que ça .

Ces Mont-blanc sont à manger sur place ,  à partir de 12:00.

Cela veut dire que le premier sur place pour avoir son ticket aura le droit de revenir à midi pour enfin déguster son gâteau . Bref on est sur un mode où dans ta journée tu n’as que ça à faire .

Au fur et à mesure que la distribution de ticket avance , tu hérites donc d’un horaire auquel il te faudra revenir . Tu ne choisis pas l’heure .

Autant vous dire que même si je suis une gourmande , me peler les miches en hiver pour attendre un hypothétique ticket qui me donnera le droit de revenir à 14h34 ( si je fais partie des chanceux du jour ) pour manger un gâteau … ba non , je ne suis pas prête .

Tout l’hiver donc , j’ai vu les gens patienter calmement dans cette rue . C’est sur le chemin de l’école . Souvent à 9:30 tous les tickets du jour étaient vendus .

Certaines copines ont bravé les obstacles et ont réussi à y goûter .

Moi je suis passée à autre chose .

Mais récemment une amie m’a convaincue d’y aller avec elle . Elle a fait le pied de grue le matin et s’est procuré les fameux tickets . Il faut dire que depuis l’engouement est un peu retombé et que la file d’attente est devenue plus tolérable.

8 mois après tout le monde donc , me voici devant la boutique à l’heure indiquée …

8 petits sièges sont disposés autour d’un comptoir . On peut admirer le « maitre Mont-Blanc  » monter son gâteau .

Il met de la crème fouettée , des meringues et il recouvre le tout de spaghetti de crème de marron .Mes filles font pareil avec leur pâte à modeler , il a un truc dans lequel il fourre la crème de marrons et elle ressort en spaghetti , vous voyez de quoi je parle . Ba voila… le tout servi avec un thé .

On a 30 minutes pour déguster avant de laisser notre place aux suivant(e)s.

Les japonaises sont  conquises .

Pour ma part , je suis mitigée … j’en ai déjà mangé des meilleurs et plus goûtus . Celui-ci est peu sucré pour convenir davantage au palais des japonais qui mangent peu sucré .

En revanche gros coup de coeur pour la vaisselle , les assiettes sont superbes .

Même si ce n’était pas le meilleur gâteau de ma vie , c’était une vraie expérience japonaise ! Il méritait donc bien un article .

Et vous , seriez-vous prêts  à tout pour un Mont-Blanc ?

À bientôt !

Julie


Pour ceux qui veulent tenter , bon courage :

https://www.montblancstyle.com

 

Bref j’ai fait renouveler mon permis de conduire

Hello !!

Vivre à Tokyo est devenu plus simple désormais . La routine presque . Presque seulement . Car si désormais faire les courses , aller chez le médecin , toutes ces choses compliquées quand on débarque n’est plus d’une complexité dingue , il existe des journées comme aujourd’hui où je me rappelle que j’habite un pays qui n’est pas le mien et dont je ne saisis vraiment pas tout …

Il y a quelques semaines j’ai reçu par courrier un étrange message avec tellement de choses écrites que même Google Trad galère à traduire cette missive … J’ai juste compris qu’il y avait inscrit mon nom , mon adresse , une date et une somme à payer .

Est-ce une amende ? Un impayé ? une facture de je ne sais quoi ? Aucune idée …

Heureusement j’ai montré ça à mes copines japonaises qui m’ont expliqué qu’il s’agit de la notification pour aller faire renouveler mon permis de conduire japonais .

Le mois de notre anniversaire , tous les 2 ans il me semble , il faut renouveler sa license . Ici le permis n’est pas permanent .

Si lors de notre arrivée nous avions juste procédé à une sorte de traduction de notre permis , cette fois pour le renouvellement n’est pas tout à fait identique .

Tout d’abord après avoir déposé mes filles à l’école , nous sommes allées avec une amie dans un centre spécialisé à Samezu ( bout du monde pour moi , un métro , une JR line , un bus à l’heure de pointe …).

L’heure de pointe d’ailleurs , parlons-en … Je ne prends jamais le métro aux heures de pointe . J’ai la chance de déposer mes enfants à l’école à 5 minutes de vélo .

Mais là , pas le choix . Je n’ose imaginer ce que c’est que de vivre cela tous les jours de sa vie . Compactée dans un wagon surchauffé d’un calme abyssal , je ne peux absolument plus bouger . Nous n’avons d’ailleurs pas réussi à monter dans le premier train , à l’arrivée du suivant on est rentrées en force , comme les autres … heureusement si vous êtes à moitié en dehors de la rame , des gentils messieurs sur les quais vous poussent pour que « ça rentre « . Et ça fini toujours par rentrer . Quand tu crois que le wagon est plein , tu peux toujours rajouter des gens . Aucune plainte , pas la moindre manifestation négative . Ils sont tous d’une impassibilité remarquable . Pour eux c’est normal . Pour moi on n’est pas loin de la crise d’angoisse …

Petite illustration pour que vous compreniez mieux :

Bon , après ce trajet , nous y sommes …

Accueil , on présente nos papiers , il faut aller au guichet 1

Guichet 1 : il faut remplir un papier … personne ne parle anglais , heureusement il y a un papier d’aide .

Guichet 2 il faut payer la fameuse somme inscrite sur le courrier

Guichet 8 il faut choisir des codes PIN pour le retrait du permis …

Guichet 3 , test de vision

Guichet suivant  ( je sais plus où j’en suis pour les numéros vous ne m’en voudrez pas ! ) on donne ses papiers , ils sont vérifiés et on nous rappelle quand tout est bon .

Guichet d’après : photo

on passe maintenant au 2 ème étage .

Là on nous donne une enveloppe avec des fascicules de sécurité routière et un horaire pour la prochaine session de  » lecture « .

Attente jusqu’au début de la session à 11:10 en salle 27 .

C’est parti pour  2 heures de rappels de sécurité routière , sur les croisements , les angle-morts , l’alcool au volant  etc , le tout en japonais . Là on se dit que s’il y a maintenant un test , c’est foutu pour nous …

Mais non . Durant cette session le monsieur qui anime surveille les gens qui s’endorment , jouent sur le téléphone ou autre . A la fin on a droit à un coup de tampon sur notre papier , on nous libère .

On arrive dans une salle bondée . Avec plein de panneaux et de numéros . On craint le pire mais finalement nos numéros sont appelés rapidement . On tend notre papier , on récupère en échange notre permis .

On passe maintenant sur une borne , on rentre notre code PIN du début , on vérifie que les informations sur notre license sont correctes et VOILA !

C’est fini … libérées , délivrées …

Il faut compter environ 3 heures minimum en semaine , en arrivant assez tôt .

Je dois dire que tout a été assez fluide malgré le nombre important d’étapes , grace au nombre impressionnant d’employés .

C’est fait , mon permis est à nouveau valable .

Pfiou , suis lessivée .

Au fait , ici je ne conduis pas … c’est juste « au cas où  » car c’est mon mari qui utilise la voiture …

 

À bientôt !

 

Julie