Pourquoi ne souhaite-t-on pas connaître le sexe du bébé ?

Parce-que !!

Bon , si je dois développer en fait nous avons plein de ( plus ou moins bonnes …) raisons .

Tout d’abord , la principale : cela nous importe peu . Fille ou garçon , nous avons souhaité cet enfant . Je ne ressens pas le besoin de savoir pour me projeter . Mais je comprends tout à fait ceux qui souhaitent connaître le sexe du bébé !

Nous avons fait la même chose pour nos 2 premiers enfants . Et c’est tellement drôle de voir chacun y aller de son avis ! Beaucoup « savaient  » que j’attendais des garçons … je précise que j’ai 2 filles hein !

Pour ce 3 ème , je tiens une liste avec les suppositions de mes copines . Et la balance est encore en faveur d’un garçon … ( dois-je en déduire qu’il s’agit d’une 3 ème fille ?)

Cela me laisse le temps de la grossesse avec ce mystère qui sera bien assez vite élucidé et j’avoue aussi qu’au moment de l’accouchement l’envie de savoir qui se cache là depuis des mois me motive comme jamais , la révélation est un peu ma  » récompense « .

Je gagne du temps … après 2 filles , on nous  » souhaite  » le garçon . Pour nous c’est égal , et je me dis que si c’est une 3ème minette , j’aurai gagné 9 mois de tranquillité sur son genre !

Cela me calme au niveau des achats . C’est fou comme tout est genré . Rose ou bleu . Pas facile de trouver du neutre , du mixte , ce qui limite mes achats compulsifs , et c’est toujours ça de pris ! J’aurai bien le temps d’acheter des petites robes ou des pulls avec des tracteurs .

Un autre argument , qui vaut ce qu’il vaut hein , il n’y a pas si longtemps on ne savait le sexe du bébé qu’à la naissance et c’était normal . Maintenant l’échographie semble souvent être un spectacle , pour moi cela reste avant tout un examen médical à visée diagnostique , je veux juste savoir si mon enfant va bien .

Pas de gender reveal party . On en fait un peu trop parfois je trouve . Entre l’annonce de la grossesse , l’annonce du sexe , la baby shower … ça fait beaucoup .

Nos filles espèrent une petite soeur pour la grande et un petit frère pour la petite . Une chose de sûre , l’une des deux sera satisfaite !

Si je devais citer l’inconvénient pour moi dans tout ça , c’est que l’on doit chercher 2 prénoms , et donc se mettre d’accord 2 fois … mais ça c’est un autre sujet … et non , on n’a pas encore trouvé …

À bientôt !

Julie

Être enceinte au Japon

Hello !

Notre petit 3 ème est en route !

Et cette fois ci pour la première fois , mon suivi de grossesse et mon accouchement ne se feront pas en France mais au Japon .

J’avoue être contente d’avoir un peu d’experience . J’ai ainsi une idée de ce qui m’attend pour les mois qui arrivent même si chaque grossesse a ses nouveautés bien sûr !

Pour mes filles j’ai été suivie à la maternité de La Croix-rousse , à Lyon . Il s’agit d’un hôpital public et j’avoue avoir été satisfaite des soins et du personnel soignant .

Pour ce 3 ème petit , les choses s’annoncent différemment .

Je suis à 10 000 kilomètres de chez moi , et je prévois d’accoucher à Tokyo . J’aurai bien fait venir ma maman pour quelques semaines mais actuellement les frontières sont toujours fermées et nous n’avons aucune idée de ce que sera la situation à l’automne .

Alors qu’est-ce-que cela change ?

Et bien finalement , pas mal de choses …

Je découvre au fur et à mesure que ma grossesse avance , les démarches à effectuer et les spécificités du suivi ici .

Comme dans toutes les grandes villes , il faut s’inscrire très rapidement dans la maternité que l’on choisit pour « réserver sa place » . Pour le privé , il faut même déjà payer pour garder sa place .

Pour le choix de la maternité , cela a été assez simple , j’ai choisi la clinique dans laquelle mon gynécologue exerce , il parle anglais et pratique les péridurales ( ce qui n’est pas systématiquement possible ici). Certaines n’ont pas d’anesthésiste du tout et d’autres seulement en semaines aux heures ouvrables … La maternité bénéficie d’un service de réanimation sur place et d’urgences pour les petits , bref , tout ce que je recherchais .

J’ai été étonnée de voir que mon médecin fait  » tout  » ! Des rdv de suivi , aux échographies , à l’accouchement , césarienne si nécessaire , péridurale , un seul interlocuteur . Il est partout ! (je me demande quand est-ce-que cet homme se repose …).

Le suivi est assez classique pour le 1 er trimestre avec une échographie de datation , puis une échographie à 12 semaines d’aménorrhée , à ce moment il y a le tri test , avec prise de sang , mesures diverses dont la clarté nucale qui induisent ou non selon les résultats des examens plus poussés . Ici on peut bénéficier si nécessaire du NIPT ( test adn non invasif ), il me semble que ce test n’est pas disponible de partout . Lors de ce rdv des 3 mois il y a aussi toute une pléiade de calculs de risques , quels sont les risques de preeclampsie ? de prématurité ?

Au 4 ème mois , rdv classique avec écho , au 5 ème mois échographie morphologique .

Au 6 ème mois j’aurai le test du glucose , ce qui est il me semble un peu plus tard qu’en France. Il semblerait aussi que les modalités ne soient pas les mêmes , je vous raconterai ça .

Petite update : j’ai passé le test du glucose et tout va bien . Ici on ne fait pas directement le test sur 2 h mais on commence avec une version soft et si les résultats sont bons on s’arrête là . Je n’ai donc eu que le test de base . Pas besoin d’être à jeun , ingestion de 50 g de glucose ( servi frais , sorte de soda au citron , ça passe ) et prise de sang à 1 h .

1 visite prévue au 7 ème mois

Puis toutes les 2 semaines pour le 8 ème mois ,

Puis 1x/ semaine pour le 9 ème mois …

A chaque rdv , analyse d’urine , tension artérielle , pesée , échographie . Bref on est bien surveillée ! Les analyses de sang sont ponctuelles et se font sur place , c’est pratique , pas besoin d’aller dans un laboratoire extérieur . Dès la première échographie , les images sont mises sur clé USB , ce qui permet de repartir avec la vidéo de l’écho , appréciable car pour cause de covid 19 les papas ne sont pas autorisés aux rdv au début de ma grossesse ( maintenant c’est à nouveau possible ). 

Concernant la partie administrative , dès que l’on apprend sa grossesse , il faut aller la déclarer auprès des services de la mairie . Aucun justificatif n’est demandé …

On vous remet alors tout un tas de documents dont le livret maman/ bébé qui fait office de carnet de grossesse puis de carnet de santé pour le bébé .

On reçoit aussi une enveloppe contenant les coupons nécessaires pour le remboursement de la part des soins prise en charge par l’Etat .

Avec tout ça plein de prospectus divers pour des services d’aide , de conseils et aussi des cours de préparation ( dont 1 auquel j’aurai adoré trainer mon mari car il y a essai d’un « ventre de grossesse  » pour le partenaire … oui oui … ).

Il y a un entretien entre la 15 ème et la 32 ème semaine d’aménorrhée , je compte m’y rendre afin de connaitre les démarches à effectuer à la naissance pour la déclaration du bébé par exemple . En participant à cet entretien , vous recevez un « kit naissance » durant la 33 ème semaine fourni par la ville( j’ai hâte de voir ce qu’il contient ! ).

Justement ce rdv , j’y suis allée depuis la première parution de l’article . On nous remet une sorte de planning avec les rdv possibles via la mairie , suivi , préparation , vaccins du bébé , services disponibles . Aussi on m’a remis à cette occasion une carte de taxi d’une valeur de 10 000 yens ( sympa ! et ce n’est pas réservé pour se rendre aux rdv médicaux …).

Je recevrai mon welcome package pour bébé au mois de novembre .

C’est également là que l’on nous remet le petit badge qui indique que l’on est enceinte , utile dans les transports en commun et aussi en cas de malaise par exemple .

Petite spécificité ici : enceinte on peut s’inscrire auprès d’une compagnie de taxi qui propose ses services aux futures mamans . Après inscription , on reçoit une carte de membre avec un numéro d’adhérent et il est possible de commander un taxi pour ses rdv médicaux ou son shopping . Mais sur cette carte il y a aussi un numéro prioritaire spécial pour le jour de l’accouchement . Le taxi vient chez vous ( vous avez rentré toutes les infos au préalable ) et sait où il doit vous emmener . Ces chauffeurs ont reçu une formation auprès de sage-femmes et peuvent prodiguer une aide de base . Ils ont un kit spécial , des sièges waterproof , et ne font pas payer de frais supplémentaires en cas de perte des eaux sur la banquette arrière ! Bref je ne sais pas si j’utiliserai leurs services mais je trouve rassurant d’être inscrite et aussi malin afin de ne pas saturer les ambulances ou pompiers.

Je me suis inscrite sur km my taxi , qui couvre tous les arrondissements de Tokyo .

Sinon , là où ça se complique c’est par exemple pour les vêtements de grossesse … il y a peu d’offre ou alors c’est bof bof … vous pouvez trouver quelques vêtements chez Muji ou Uniqlo , en ligne sur H&M et Gap . Les grands magasins type Isetan proposent aussi des rayons maternité mais pas toujours adaptés aux non japonaises . 

Mention spéciale pour les vêtements de nuit d’allaitement , look grand-mère dans le petit chaperon-rouge garanti ! ( couleur pastel, dentelle , longueur jusqu’aux pieds et col bien haut …). 

Bref je commande en ligne pour trouver ( ma taille … ) et mon bonheur ! 

Mes copines ayant accouché ici m’ont un peu parlé du séjour la maternité qui s’annonce prometteur , mais patience … je vous raconterai ça plus tard . 

Pour l’instant j’en suis à 21 semaines , je me sens bien suivie . Le fait de ne voir qu’un spécialiste favorise un meilleur suivi . 

Je mettrai  cet article à jour petit à petit en fonction de mes futures découvertes …

À bientôt !

Julie

 

 

 

 

 

Lecture : L’éducation approximative

Hello !!

Aujourd’hui , je vais vous parler pour la première fois d’un livre sur l’éducation des enfants … non je rigole ! Il s’agit de bien autre chose .

C’est un livre drôle sur la parentalité . Ici pas de méthode ( Montessori / bienveillante ou truc du genre ). Non , juste des tranches de vie  et des astuces d’une maman de 4 enfants avec pour ligne conductrice un objectif global : élever des enfants bien dans leurs baskets tout en conservant la santé mentale des parents .

Anti culpabilité , ce bouquin nous rappelle qu’on fait comme on peut avec nos enfants , du mieux qu’on peut . Certes parfois on aurait pu mieux faire , et alors ? On évolue ensemble . La famille c’est ça finalement , grandir ensemble .

Agnès L’Abbé , c’est le genre de nana que je voudrais comme copine . Une nana qui est sur tous les fronts , qui ne juge pas , qui ne réussit pas tout tout le temps , bref une maman normale .

Je l’ai découverte sur son compte instagram:  quatreenfants , quand j’ai vu qu’elle avait écrit un livre , j’ai craqué et j’ai passé un super moment , j’ai bien ri et ça fait du bien !

À bientôt !

Julie


L’éducation approximative

Agnès L’Abbé

chez Marabout

15,90 euros

À la recherche du ( &@%# !!!)de livre de bibliothèque …

Hello !!

Mardi soir à Tokyo , tout est calme , les enfants sont couchés , on a diné , le lave vaisselle ronronne .

Tout semble en ordre .

Tout ou presque .

Parce que en fait , dans ma tête , c’est loin d’être le calme . Demain c’est mercredi , et mercredi c’est le jour pour rapporter le livre de bibliothèque .

Sauf qu’il a disparu corps et âme .

J’ai cherché pendant près d’ 1 heure ce satané bouquin .

Bien sûr j’ai mis tout le monde sur le coup .

N° 1 était moyen motivée pour chercher le livre de sa soeur et à ouvert 2/3 tiroirs pour faire illusion.

N° 2 , principale concernée normalement semble ne pas savoir de quel livre on parle , du coup elle me ramène n’importe quoi en me demandant si c’est ça .

Ma grand-mère qui est chez nous en ce moment est aussi partie en mission recherches .

Mais rien , il s’est volatilisé .

J’ai attaqué les endroits incongrus et j’ai trouvé pas mal de trucs , mais pas ce que je cherche …

Il ne s’est tout de même pas sauvé avec ses petites pattes ! J’ai quadrillé la maison , il reste introuvable .

Bredouille , je suis bredouille .

Je vais tenter le méthode du si je ne te cherche pas je te trouverai , on verra ce que ça donne .

Pour demain je peux prétexter qu’elle adore tellement ce livre qu’elle souhaite le garder encore 1 semaine. Ou bien je jouerai l’honnêteté , je dirai que je n’ai aucune idée d’où il se trouve . J’aviserai .

J’en arrive à me dire que la prochaine fois je ne sortirai pas le livre du sac , ah oui parce que une autre fois on avait perdu le sac …

Dites moi que cela vous est arrivé aussi , et en même temps dites moi où était planqué le fugitif …

À bientôt !

Julie

Mercredi , 21h59 :

Je l’ai retrouvé !!! Sous le tapis du salon …

Le Roi Lion , version 2019

Hello !!

Durant l’été , j’ai emmené mes filles plusieurs fois au cinéma .

Il semblerait que Disney sorte nombre de ses dessins animés classiques en film .

Récemment , nous sommes allées voir le Roi Lion . 25 ans après la sortie du dessin animé , j’étais accompagnée de mon arrière grand-mère ( qui avait dormi tout le long , ne se réveillant que pendant les chansons ) , j’emmène maintenant mes 2 filles de 9 ans et 4 ans 1/2 pour voir l’adaptation en film .

Et je dois dire que j’ai été bluffée .

Si l’histoire est quasi inchangée , la qualité des images est époustouflante . On a véritablement passé un cap je trouve . Les animaux sont hyper bien faits . Une fois passé le cap des émotions qui sont très humaines et le fait qu’ils parlent , on dirait que les animaux sont des acteurs .

C’est comme si il y avait eu un casting d’acteurs animaux de la savane , c’est impressionnant .

Tous les mouvements , les décors , les pelages , les rugissements, sont hyper réalistes . Ce qui ne manquera pas d’impressionner les plus petits pendant les bagarres de lions.

On s’attend presque à avoir un bêtisier à la fin avec les « bloopers » des animaux .

Bref , j’ai aimé , mes filles ont aimé . J’ai retrouvé les chansons que je connais encore par coeur , entre nostalgie et progrès des films d’animations , nous avons passé un agréable moment en famille .

Je vous laisse avec la bande annonce :

Et vous , vous l’avez vu ? Vous avez aimé ?

À bientôt !

Julie

 

Livre pour enfants : Maman

Hello !!

Aujourd’hui je voulais vous parler d’un livre pour enfants .

Il s’intitule Maman . Il est juste magnifique .

Il ferait gicler les larmes aux plus insensibles j’en suis sûre !

Alors vous l’aurez deviné , il parle des mères .

Mais de toutes les sortes de mères . Il est un médiateur parfait pour aborder tellement de sujets avec nos enfants .

Il évoque les mères de partout dans le monde , à différentes époques , célibataires , enceintes , allaitantes , inquiètes , fatiguées , travailleuses , tatouées…

Toutes différentes et pourtant parfois nous sommes toutes les mêmes , des mamans quoi …

Il s’agit d’un grand livre aux textes émouvants , des paroles de mères .

Les illustrations sont magnifiques .

Voici quelques images qui j’espère vous donneront envie d’en voir plus .

 

À bientôt !

Julie

 


Maman

Hélène Delforge – Quentin Gréban

chez Mijade

20 euros

Lecture pour enfants , Les Sisters

Hello !!

Je suis l’heureuse maman de 2 filles , âgées de 4 et 8 ans .

Récemment , la grande se penche  sur les B.D. , à Noël elle a reçu une bande dessinée , le tome 1 des Sisters  et elle a eu un coup de coeur !

Depuis je lui achète régulièrement un tome supplémentaire et elle est juste super contente , se rue dans sa chambre pour dévorer la suite des aventures de ces deux soeurs .

Si vous cherchez une idée de lecture pour enfant , cela me semble une excellente idée .

Wendy et Marine sont soeurs , l’une est adolescente , l’autre est plus jeune . Elles se chamaillent , veulent ce qu’à l’autre , sont complices , chipies , se détestent parfois mais ne peuvent pas se passer l’une de l’autre pour autant .

Bref , la vraie vie de soeurs !

William , le créateur de la BD, est le père de Wendy et Marine .

Il raconte à merveille le quotidien de ses 2 filles et sûrement de tant d’autres …

C’est drôle et  ma grande a-do-re !

J’avoue lui avoir piqué pour les lire moi aussi …

À bientôt !

Julie


Les Sisters

Cazenove -William

chez Bamboo édition

10,95 euros

13 tomes disponibles plus des éditions spéciales

Egalement dans Bamboo Mag , par ICI ,

Disponible aussi en série TV et en romans illustrés

Podcast : Bliss

Hello !!

Il y a quelques temps je vous parlais du podcast Histoires de Darons , avec des hommes qui parlent de leur rapport à la paternité .

Et bien si vous voulez le versant féminin , écoutez Bliss , le podcast qui parle donc de maternité .

Clémentine interview des mamans en toute bienveillance . Les entretiens sont construits toujours sur le même mode . De l’envie d’être mère à la concrétisation de ce désir et au parcours que cela implique , on suit l’histoire de chaque femme avec émotion .

C’est doux , parfois triste , parfois drôle , souvent surprenant , toujours émouvant .

J’adore écouter ce podcast avec mes écouteurs pendant mes matinées à la maison . J’ai l’impression d’assister à une discussion de copines .

On se retrouve dans chacune de ces femmes . On déculpabilise , on découvre d’autres façons de faire , d’autres modes de vie .

Idéal pour les mamans et futures mamans !

 

À bientôt !

Julie


Bliss

Déjà 27 épisodes disponibles …

Le musée de l’espace , TenQ , space museum

Hello !!

Si je vous dit qu’hier on est allés se promener en famille sur la lune ?

Bon ok , vous ne me croyez pas …

En fait nous sommes allés au musée de l’espace TenQ au Tokyo Dome City .

Ce complexe de loisirs en plein centre de Tokyo se concentre autour du Tokyo Dome et regroupe à peu près tout ce qui se fait en matière de divertissements … manèges pour petits et grands , stade de Baseball , bowling , mur d’escalade , salle de paris pour les courses de chevaux , salles de jeux … etc ….

Dimanche c’est le TenQ que nous avons exploré .

Au 6 ème étage du bâtiment jaune , se trouve le musée .

Tous les 1/4 d’heure un spectacle débute et vous entraine dans un tunnel sombre pour vous mettre dans une ambiance spaciale . Une première salle  vous attend avec un petit film et les murs avec leurs cubes étranges  qui prennent vie . Une seconde pièce vous entraine autour d’un grand écran circulaire pour plonger dans le cosmos .

Après les films vous arrivez dans le musée , les explications sont pour la plupart en japonais et en anglais . Il y a des expériences , des jeux .  Plusieurs salles s’offrent  à  vous , c’est assez interactif et nos filles ont trouvé toutes les deux des activités à faire .

Les planètes , les découvertes récentes , de belles photos de l’espace , si cela vous intéresse allez y faire un tour !

Si vous me connaissez , vous savez que j’adore les boutiques des musées …

Ici c’est l’occasion de repartir avec de la nourriture d’astronaute par exemple !

À bientôt !

Julie


TenQ 

A partir de 4 ans

De 11h à 21 h

Tarifs : Adultes 1800 yens / Enfants 1200 yens

 

 

Lecture : Toutes les femmes sauf une de Maria Pourchet

Hello !!

Lecture encore pour ce nouvel article .

Cela faisait des mois que j’essayais de me procurer ce bouquin qui était indisponible de partout . Quand enfin je l’ai vu , j’ai sauté dessus . Et du coup je l’ai lu immédiatement .

Toutes les femmes sauf une est un livre dur , difficile , violent .

Je suis contente de ne pas avoir de soucis avec ma mère . Mais je sais aussi que les relations mère-fille ne sont pas toujours simples . Chargées parfois d’un poids transmis tel un héritage empoisonné.

Pour Maria , qui vient juste d’accoucher , le chamboulement est intense . La naissance de sa petite Adèle la laisse épuisée , vidée .

C’est l’occasion d’une forme de discussion dans laquelle elle parle à son bébé , une sorte de confession , de promesse de tout ce qu’elle espère ne pas lui transmettre , qui pourtant lui a été transmis par sa mère , sa grand-mère et toutes les femmes avant elles . Mais aussi elle parle à sa mère . Et là c’est corsé . Comme un règlement de compte dans lequel elle pourra enfin tout dire , ne craignant plus les reproches et se délestant enfin de ce  poids terrible . Elle avancera .

Comme pour rompre une tragédie familiale , elle décide que la transmission peut être autre.

Voici une façon différente d’aborder le sujet des mères . On ne peut pas rester indifférent devant cette lecture . En tant que mère de 2 filles , cela pousse aussi à la reflexion . Quelles sont les choses que je souhaite leur transmettre ? Que perçoivent-elles de l’héritage familial ? Quel peut-être le poids des non-dits , ces petites choses que l’on reproduit sans même y penser …

À vous de voir si le sujet vous tente !

À bientôt !

Julie


Toutes les femmes sauf une

Maria Pourchet

chez Pauvert

15 euros

141 pages