Le Musée des Confluences

Hello !!

Nous sommes de retour à Lyon pour l’été .

C’est l’occasion parfaite de jouer les touristes dans notre ville d’origine .

Ainsi , il y a quelques semaines nous avons ( enfin ! ) visité le Musée des Confluences .

Nous sommes arrivés par le pont sur lequel passe le Tramway .

C’est l’occasion parfaite pour admirer l’architecture du bâtiment :

Que l’on aime ou pas , il est difficile de rester indifférent face à cet ovni posé là …

Mais continuons et approchons-nous un peu plus .

 

Ça y est , nous sommes tout près …

Selon l’heure , allez directement à l’intérieur pour visiter ou , comme nous , commencez par un déjeuner qui vaut le détour !

 

Jean-Paul Pignol et Guy Lassausaie vous proposent une restauration toute en finesse à La Brasserie des Confluences .

Vous vous êtes régalés ?

Hop on grimpe pour admirer la vue et débuter la visite …

Le musée se divise en plusieurs parties .

L’exposition permanente , qui est divisée en 4 :

  • Origines
  • Espèces
  • Sociétés
  • Eternités

Et les expos temporaires : par ICI !

Nous avons beaucoup apprécié la visite .

La mise en scène est moderne et attractive .

Voici un musée qui ose se démarquer  des codes classiques parfois rébarbatifs . La mise en lumière , les projections et les écrans interactifs se mêlent à merveille aux éléments plus traditionnels comme les animaux naturalisés que l’on connaissait déjà .

L’art fait partie intégrante de la visite . Des oeuvres diverses ponctuent le parcours tout en s’intégrant parfaitement dans l’univers proposé.

On retrouve donc différents thèmes , les animaux bien sûr , des dinosaures aux insectes .

Mais aussi les étoiles , le progrès , les rites funéraires , les minéraux …

 

Nous avons aussi fait un tour à l’expo temporaire consacrée à Hugo Pratt .

Voici quelques photos .

On peut aisément y  passer la journée entière , entre les visites , la brasserie , la boutique … prévoyez au moins 4h.

À bientôt !

 

Julie

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


 

Tarifs et infos par ICI .

 

Le granola maison , facile et trop bon

Hello !!

Nous sommes de gros consommateurs de granola , vous savez ces mélanges de céréales / fruits / fruits secs …

On adore ça , mais ici à Tokyo , un petit sachet de 100 g ( soit loin de  la dose que nous utilisons pour 1 petit déjeuner à 4 ) coûte pas loin de 1500 yens , environ 11 euros .

L’idée de le faire  maison est donc venue assez vite après ce constat .

Marc et Claire , la recette est pour vous , j’ai cru comprendre que vous avez aimé …

Les avantages sont nombreux , et pas seulement économiques . Vous savez exactement ce qu’il y a dedans , vous l’adaptez à vos goûts , bien sûr vous pouvez choisir des ingrédients bio ou végan , pas de sucres cachés , pas de conservateurs ou d’arômes artificiels , c’est tout bénef !!

Et en plus c’est hyper simple !

J’achète les éléments de base en gros ( chez Costco ) . Par exemple j’achète les flocons d’avoine par 4 kilogrammes …

La recette est facile , pour ma part voici les ingrédients :

  • Avoine
  • Noix
  • Amandes
  • Noix de coco râpée
  • miel
  • pépites de chocolat
  • huile de coco
  • riz soufflé

Mélangez tous vos ingrédients secs dans un grand saladier puis ajoutez une bonne dose de miel et un peu d’huile de coco .

Mélangez à nouveau pour obtenir un mélange bien brillant .

Etalez le tout sur du papier sulfurisé sur votre plaque de four .

Enfournez pour 30 minutes minimum à  120 /150 ° c environ en mélangeant parfois votre préparation afin que le tout dore bien .

Et voila !

C’est prêt , ça sent bon dans votre maison et vous n’avez plus qu’à mettre le tout en bocaux .

Après nous le consommons de différentes façons , dans du lait , du fromage blanc , sur un yaourt , même saupoudré sur une salade ou sur une glace …

Bien sûr , vous pouvez varier la recette !

Ajoutez des fruits secs , des graines de chia ,  des éclats de caramel , du sirop d’agave ,  des graines de courge… à vous de voir ce que vous préférez . Je pense que ma prochaine fournée sera aux figues .

N’hésitez pas à partager vos recettes , vos idées et suggestions .

Bon appétit

À bientôt !

Julie

Comme une envie de rose …

Hello !!

Habituellement , je suis très bleu .

Mais en ce moment , je suis dans une phase rose …

Nostalgie des Sakuras ou que sais-je , mon shopping des derniers mois s’en ressent clairement .

Si vous êtes dans les mêmes envies , cela peut vous donner des idées .

Je vous montre tout ça !

  • Chemise légère à fines rayures rose pâle , American Eagle Outfitters ( ICI)

  • Mug avec filtre , Sostrene Grene  (ICI)

  • Thermos , Nitori ( boutique japonaise …)

  • Bonbons à la rose , anis de Flavigny (ICI)

  • Vernis à ongles , Mavala , coloris 325 Sorbet (ICI)

  • Mocassins , Bobbies , modèle Chouki en couleur Sorbet à la rose (ICI)

  • Lunettes de soleil , Rayban , modèle Wayfarer pliables ( ICI )

 

Bon , rassurez-moi , dites-moi que ça vous arrive d’avoir des lubies aussi …

À bientôt !

Julie

 

 

Série Netflix : The let down

Hello !!

En manque d’idée série ? Tentez The let down …

J’ai profité de quelques soirées seule pour me regarder toute la saison 1 .

Voici une série  australienne déculpabilisante sur la maternité . Si vous n’avez pas d’enfant cela peut vous faire un peu peur , mais si vous en avez , vous comprendrez …

Audrey est mère depuis peu et elle doit passer cette période d’adaptation pas toujours facile des débuts avec un nouveau-né . D’autant que son bébé ne dort que si elle a passé des heures à rouler dans le quartier …

La fatigue , la chute des hormones , les copines qui ne comprennent pas , sa mère qui s’en fiche , son mari qui est concentré sur sa carrière … tout son monde  est chamboulé .

Heureusement elle va joindre un groupe de parole pour jeunes mamans .

Entre maman parfaite , maman seule , maman au bout du rouleau , la coach pas toujours commode ….elle va finir par trouver sa place et une bande de copines .

Les maris ne sont pas oubliés et font évidement partie de l’histoire .

Sous couvert d’humour , on se retrouve forcément à un moment ou un autre !

Certaines situations sont tellement vraies …

Allez les filles !  On n’oublie pas qu’on fait du mieux qu’on peut et que c’est déjà bien !!! Et tant pis , on s’occupera de ses cheveux plus tard !

Je vous laisse avec le trailer !

À bientôt !

Julie


The Let down

Disponible sur Netflix

1 saison , 7 épisodes

 

Vous aimez les voitures ? Et Tokyo ? Alors ce livre est fait pour vous !

Hello !!

Un artiste ( que je connais bien … ) vient de publier son premier livre de photos .

Il s’agit d’un recueil de photographies de voitures prises dans Tokyo .

Voici une belle occasion de découvrir  les rues de cette ville en s’attardant un peu sur les véhicules que l’on peut y croiser .

Pour chaque voiture , un descriptif avec quelques infos vous éclairera sur la rareté des modèles .

Voici un aperçu  

Ce qu’en dit l’auteur :

L’automobile est pour moi la forme la plus entière du design industriel. Je ne connais pas d’autre machine aussi complexe dans les mains de millions de gens.
Elle a dessiné nos territoires, modifié notre sens de l’espace et du temps comme rien auparavant. Elle est si présente dans nos vies que l’on ne la regarde plus, on se contente de la voir passer.

Ce livre est dédié à tous ceux qui se sont investis dans le développement de la voiture. Des vies entières à vouloir marier la technologie à nos aspirations esthétiques.
Certains de ces assemblages sont arrivés à un équilibre que je qualifierais d’œuvre d’art, un art populaire, qui a ses courants, maîtres, écoles, époques et icônes…

Au Japon, et particulièrement à Tokyo, il est assez facile de voir des spécimens intéressants dans la circulation quotidienne. Il me semble que le fait de les voir dans leur élément naturel loin des musées et concours d’élégance nous permet de peut-être mieux apprécier leur dessin et architecture.

Je vous propose donc cette petite balade dans les rues de Tokyo, où bien souvent, un son, une silhouette étrange au milieu du trafic ont attiré mon attention.

Regardons-les, prenons notre temps.

Benoît Tallec

Source : https://ohm-editions.com

 

Superbement imprimé et édité par OOblik à Pommiers en France .

Si vous êtes intéressés , par ICI pour le commander en ligne …

À bientôt !

Julie


Tokyo Cars , vol 1

Benoit Tallec

Impression et reliure par OOblik

48 pages , format A5

25 euros

Première édition limitée à 100 exemplaires .

Lecture : Une vie entre deux océans

Hello !!

Ma copine Steph m’a prêté un bouquin que je viens de finir et il faut que je vous en parle !

Une vie entre 2 océans , c’est l’histoire d’une vie .

En Australie après la première guerre mondiale , un homme va tenter de se reconstruire avec une jeune fille dont il tombe amoureux .

Ensemble ils vont partir à Janus , une minuscule île pour occuper le poste de gardien de phare .

Après 3 grossesses échouées , le destin leur amène un jour un bateau avec à son bord un cadavre d’homme et un bébé , bien vivant .

La décision de garder cet enfant sans signaler cet évènement va bouleverser leur vie …

Je ne vous en dis pas plus ! Allez le lire si vous êtes tentés !!

J’ai beaucoup aimé ce roman . Tout est là , l’amour , le drame , les rebondissements , l’océan , les remords .

 

Une vie entre deux océans , M.L. STEDMAN

Le livre de poche n° 33506

7,90 euros

530 pages

 

Bleu Blanc Box , sur le thème de la Provence

Hello !!

Les apéros , les barbecues , les terrasses … tout cela approche enfin !! ( normalement , parce-que en vrai ici , aujourd’hui, il pleut des cordes …).

La Bleu Blanc Box d’avril m’aide à me mettre dans l’ambiance avec un thème sur la Provence .

La Provence , j’y ai passé tous mes étés alors autant dire que mes attentes étaient grandes !

Je vous dévoile le contenu de cette box :

  • En ouvrant le papier de soie couleur lavande , ce que j’ai vu en premier c’est le gros paquet de Navettes . Ces biscuits à la fleur d’oranger sont tellement réprésentatifs du sud de la France , je les adore !!!

Navettes Provençales à la fleur d’oranger , biscuiterie du Lacydon , fabriquées à Aubagne .

Paquet de 250 g .

  • Confiture abricots et calissons , Aix & terra , la Manufacture en Provence , pot en verre de 130 g

  • Croquets de Provence , biscuits aux Olives biscuiterie de Provence , 35 g .

  • Sardines à la provençale , La Marseillaise , 120 g .

  • Crème mains , Durance , verveine fraîche , tube de 30 ml

 

  • Sirop Monin au cassis , petite bouteille de 50 ml

 

Voici donc le contenu de cette box qui fleure bon le sud !

Je suis encore une fois ravie de la composition avec du sucré , du salé , de la beauté , des gourmandises . Tout ce que j’aime quoi !

J’ai ainsi de quoi tenir jusqu’aux vacances et préparer quelques surprises à la maison pour mon mari et mes enfants . Ils sont désormais aux aguets et impatients de voir arriver chaque mois les surprises de la box et ils savent bien qu’il y a toujours de quoi se régaler !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À bientôt !!

Julie


Plus d’infos par ICI  pour vous abonner à la Bleu Blanc Box , et toujours le code promo JULIEBBBOX

Pour voir les box que j’ai reçues précédemment :

Bleu Blanc Box , la box pour les expats en manque de France ?

Bleu Blanc Box Novembre 2017

Bleu Blanc Box de janvier + code promo ( et moi dedans !!), 

Bleu Blanc Box : la box de février (+ code promo )

Bleu Blanc Box de Mars 2018

 

Lecture pour enfants : Tangapico

Hello !!

Voici un petit article pour vous présenter un joli livre pour enfants .

Tangapico c’est l’histoire d’un petit garçon , Marcus , âgé de 9 ans qui doit faire un trajet de 9 jours sur un bateau à travers la jungle pour retrouver son père , sur le fleuve Tangapico .

Lors de ce voyage presque initiatique , Marcus va découvrir de vraies valeurs et enfin lâcher ses écouteurs et sa console …

À bord du Christo Valdès , la vie prend un autre rythme auquel Marcus va devoir s’adapter .

Alors qu’au début du périple il est bougon , renfermé et réfractaire à tout , il arrivera à se libérer grâce à de belles rencontres et une petite dose de magie .

Voici donc un livre sympa comme tout , ma fille a adoré .

Les illustrations colorées , pleines d’animaux sont chouettes et j’ai apprécié la façon dont l’histoire est écrite .

C’est l’occasion de faire passer un joli message sur la bienveillance , la liberté , le matérialisme , les valeurs , les différences … bref , on aime !!!

À bientôt !

Julie


Tangapico

de Didier Lévy et Alexandra Huard

Éditions Sarbacane

http://www.editions-sarbacane.com

 

Livre : J’aime le natto

Hello !!

Voici un livre super sympa pour ceux qui vivent , ont vécu ou rêvent de vivre au Japon .

En suivant les aventures de Julie lors de son arrivée au Japon on découvre le quotidien ici .

Depuis 18 mois que nous résidons ici , certaines choses me paraissent désormais presque normales . Pourtant , en lisant ce livre , je suis replongée dans toutes ces petites choses si différentes .

Voici donc un bouquin tout en illustrations que je ne peux que vous conseiller , plein d’humour et d’anecdotes , il est aussi une belle source d’informations . Comme un guide mais en plus rigolo , Julie nous fait vivre une époque de sa vie .

L’ensemble du livre est écrit à la fois en français et en japonais .

C’est ainsi une superbe occasion d’apprendre du vocabulaire et de réviser ses hiragana …

 

Un jour d’octobre, Julie débarque au Japon avec son sac à dos.

Fascinée par ce pays, elle en tombe amoureuse et y reste six ans .

Dans ce livre, elle dessine le quotidien de ses années à Tôkyô :

métro, tatami, bentô, mont Fuji,

tremblements de terre , vélo , canicule et …nattô .

Vous ne savez pas ce que c’est ? Venez le découvrir …

Source : Quatrième de couverture

 

 

 

À bientôt !

Julie ( encore une )

 

Ah oui et si vous mettez la main sur ce livre , ne manquez pas l’illustration des femmes en mamachari et vous aurez une petite idée de mon look …


J’aime le nattô de Julie Blanchin Fujita

chez Hikari Éditions

18,90 euros

230 pages

( Pour info , je l’ai trouvé au Japon à la librairie Française Omeisha à IIdabashi )

 

Edo Tokyo Open air architectural museum

Hello !!

Hier , par un beau dimanche de printemps , nous avons visité un musée d’architecture .

Ce musée situé à environ une heure de route du centre de Tokyo vaut le déplacement .

Situé au coeur du parc de Koganei , il offre un aperçu des constructions japonaises traditionnelles .

Les japonais reconstruisent leurs maisons tous les 30 / 40 ans environ . Avec les séismes , les incendies et la guerre  , il reste assez peu de bâtiments anciens .

Ce musée ouvert en 1993 et  financé par le gouvernement a pour vocation de préserver une trace de cet héritage architectural .

Certaines maisons auraient dû être détruites , elles ont été déplacées dans ce parc de 7 hectares. Il s’agit ici d’un témoignage , d’un aperçu de ce que pouvait être la ville  auparavant .

Le parc comporte plusieurs zones :

  • La zone Ouest est consacrée à des maisons restaurées . On y trouve des maisons aux toits de chaume de l’époque Edo ( 1603-1867) , jusqu’à des habitations des années 1950 .

Nous avons eu un coup de foudre pour la maison de Kunio Mayekawa , bâtie en 1925 dans le quartier de Shinagawa . Toute en symétrie , avec un volume impressionnant et des ouvertures magnifiques , on se voit déjà emménager !

  • La zone Centrale est composée du bâtiment d’entrée avec le hall d’exposition ,un temple , une maison de thé , et d’autres bâtiments encore .

 

  • La zone Est représente une rue commerçante . On y trouve donc des boutiques comme un magasin de sauce soja , un bar , un tailleur , une papeterie , un fleuriste , un Koban ( station de Police ) , un Onsen ( les bains publiques ) , une boutique d’ombrelles , un hôtel , …

 

Mon avis :

Sans aucun doute , une très belle journée passée dans ce musée en famille . Une belle diversité d’architectures , une bonne dose d’histoire , un peu de géographie , c’est sûr qu’il y en a pour tous les goûts .

Nos filles ont apprécié les visites des maisons , se sont montrées curieuses et ont pu se défouler aussi en courant dans le parc .

Le Staff composé apparement de bénévoles était hyper accueillant et parlait bien anglais . Nous avons ainsi pu découvrir  comment on faisait le thé dans une ferme des années 1800 , ou encore  comment sont fabriquées les ombrelles japonaises ( saviez-vous que pour une ombrelle il faut compter environ 6 semaines de travail ? Un seul bambou est utilisé pour sa création , et le papier est oint d’huile de sésame ) .

Pour chaque bâtiment on trouve des informations en japonais et en anglais avec son adresse d’origine , sa date de construction , son propriétaire  , son architecte . Une visite passionnante !

 

Astuces pour la visite :

  • Prévoyez des chaussures faciles à retirer et enfiler , car pour chaque visite il faudra vous déchausser …
  • Eviter de prendre votre poussette ,préférez un porte bébé .
  • Comptez une journée pour prendre votre temps et profiter des activités proposées , ateliers Origami , peinture , jonglage …
  • Pour vous restaurer sur place , un restaurant de Udon se situe au 2 ème étage du « Kura  » .
  • N’oubliez pas de passer à la boutique du musée , on y trouve comme toujours de jolies petites choses dont des jeux et jouets délicieusement rétro …
  • N’oubliez pas les environs du musée surtout si vous avez des enfants , un superbe parc plein de cerisiers vous attend ainsi qu’une aire de jeux pour enfants de foufou !!

À bientôt !!

Julie

Ce diaporama nécessite JavaScript.


http://www.tatemonoen.jp/english/

Tarifs : 

Adultes , 400 yen

Etudiants  200 yen

Enfants , gratuit

Horaires :

Fermé les lundis

Avril / Septembre de 9:30 à 17:30

Octobre / Mars de 9:30 à 16:30

Accès : 

Parkings payants disponibles pour ceux qui viennent en voiture .

Train JR Chuo Line arrêt Musachi-Konagei puis 5 minutes de bus (Seibu, plateforme 2 ou 3 ), ou arrêt Hana – Koganei sur la Seibu-Shinjuku Line .