Livre : J’aime le natto

Hello !!

Voici un livre super sympa pour ceux qui vivent , ont vécu ou rêvent de vivre au Japon .

En suivant les aventures de Julie lors de son arrivée au Japon on découvre le quotidien ici .

Depuis 18 mois que nous résidons ici , certaines choses me paraissent désormais presque normales . Pourtant , en lisant ce livre , je suis replongée dans toutes ces petites choses si différentes .

Voici donc un bouquin tout en illustrations que je ne peux que vous conseiller , plein d’humour et d’anecdotes , il est aussi une belle source d’informations . Comme un guide mais en plus rigolo , Julie nous fait vivre une époque de sa vie .

L’ensemble du livre est écrit à la fois en français et en japonais .

C’est ainsi une superbe occasion d’apprendre du vocabulaire et de réviser ses hiragana …

 

Un jour d’octobre, Julie débarque au Japon avec son sac à dos.

Fascinée par ce pays, elle en tombe amoureuse et y reste six ans .

Dans ce livre, elle dessine le quotidien de ses années à Tôkyô :

métro, tatami, bentô, mont Fuji,

tremblements de terre , vélo , canicule et …nattô .

Vous ne savez pas ce que c’est ? Venez le découvrir …

Source : Quatrième de couverture

 

 

 

À bientôt !

Julie ( encore une )

 

Ah oui et si vous mettez la main sur ce livre , ne manquez pas l’illustration des femmes en mamachari et vous aurez une petite idée de mon look …


J’aime le nattô de Julie Blanchin Fujita

chez Hikari Éditions

18,90 euros

230 pages

( Pour info , je l’ai trouvé au Japon à la librairie Française Omeisha à IIdabashi )

 

Edo Tokyo Open air architectural museum

Hello !!

Hier , par un beau dimanche de printemps , nous avons visité un musée d’architecture .

Ce musée situé à environ une heure de route du centre de Tokyo vaut le déplacement .

Situé au coeur du parc de Koganei , il offre un aperçu des constructions japonaises traditionnelles .

Les japonais reconstruisent leurs maisons tous les 30 / 40 ans environ . Avec les séismes , les incendies et la guerre  , il reste assez peu de bâtiments anciens .

Ce musée ouvert en 1993 et  financé par le gouvernement a pour vocation de préserver une trace de cet héritage architectural .

Certaines maisons auraient dû être détruites , elles ont été déplacées dans ce parc de 7 hectares. Il s’agit ici d’un témoignage , d’un aperçu de ce que pouvait être la ville  auparavant .

Le parc comporte plusieurs zones :

  • La zone Ouest est consacrée à des maisons restaurées . On y trouve des maisons aux toits de chaume de l’époque Edo ( 1603-1867) , jusqu’à des habitations des années 1950 .

Nous avons eu un coup de foudre pour la maison de Kunio Mayekawa , bâtie en 1925 dans le quartier de Shinagawa . Toute en symétrie , avec un volume impressionnant et des ouvertures magnifiques , on se voit déjà emménager !

  • La zone Centrale est composée du bâtiment d’entrée avec le hall d’exposition ,un temple , une maison de thé , et d’autres bâtiments encore .

 

  • La zone Est représente une rue commerçante . On y trouve donc des boutiques comme un magasin de sauce soja , un bar , un tailleur , une papeterie , un fleuriste , un Koban ( station de Police ) , un Onsen ( les bains publiques ) , une boutique d’ombrelles , un hôtel , …

 

Mon avis :

Sans aucun doute , une très belle journée passée dans ce musée en famille . Une belle diversité d’architectures , une bonne dose d’histoire , un peu de géographie , c’est sûr qu’il y en a pour tous les goûts .

Nos filles ont apprécié les visites des maisons , se sont montrées curieuses et ont pu se défouler aussi en courant dans le parc .

Le Staff composé apparement de bénévoles était hyper accueillant et parlait bien anglais . Nous avons ainsi pu découvrir  comment on faisait le thé dans une ferme des années 1800 , ou encore  comment sont fabriquées les ombrelles japonaises ( saviez-vous que pour une ombrelle il faut compter environ 6 semaines de travail ? Un seul bambou est utilisé pour sa création , et le papier est oint d’huile de sésame ) .

Pour chaque bâtiment on trouve des informations en japonais et en anglais avec son adresse d’origine , sa date de construction , son propriétaire  , son architecte . Une visite passionnante !

 

Astuces pour la visite :

  • Prévoyez des chaussures faciles à retirer et enfiler , car pour chaque visite il faudra vous déchausser …
  • Eviter de prendre votre poussette ,préférez un porte bébé .
  • Comptez une journée pour prendre votre temps et profiter des activités proposées , ateliers Origami , peinture , jonglage …
  • Pour vous restaurer sur place , un restaurant de Udon se situe au 2 ème étage du « Kura  » .
  • N’oubliez pas de passer à la boutique du musée , on y trouve comme toujours de jolies petites choses dont des jeux et jouets délicieusement rétro …
  • N’oubliez pas les environs du musée surtout si vous avez des enfants , un superbe parc plein de cerisiers vous attend ainsi qu’une aire de jeux pour enfants de foufou !!

À bientôt !!

Julie

Ce diaporama nécessite JavaScript.


http://www.tatemonoen.jp/english/

Tarifs : 

Adultes , 400 yen

Etudiants  200 yen

Enfants , gratuit

Horaires :

Fermé les lundis

Avril / Septembre de 9:30 à 17:30

Octobre / Mars de 9:30 à 16:30

Accès : 

Parkings payants disponibles pour ceux qui viennent en voiture .

Train JR Chuo Line arrêt Musachi-Konagei puis 5 minutes de bus (Seibu, plateforme 2 ou 3 ), ou arrêt Hana – Koganei sur la Seibu-Shinjuku Line .

Une expo top pour les enfants au Miraikan : Move !

Hello !!

Ce we , nous sommes allés à Odaiba , au musée Miraikan pour l’exposition temporaire qui s’appelle Move .

Créée spécialement pour les enfants de 3 à 10 ans environ (selon moi ) , c’est l’occasion pour vos bambins de se mettre à la place de différents animaux .

En l’occurence les expériences se ciblent sur la façon de se déplacer . Ainsi les enfants ( et les parents avec) peuvent se transformer en cloporte et se mettre en boule sous leur carapace , ou encore courir sur l’eau comme certains lézards , chasser un zèbre tel une meute de lions , glisser sur le ventre comme un pingouin … Tout un programme !!

D’autres activités sont disponibles , crier comme un singe hurleur , bouger comme un crabe , sentir le derrière de certains animaux ou encore voir différents excréments , etc …

Voici donc une expo dynamique , animée , bien organisée et encadrée . Le tout est bilingue anglais /japonais .

Inspirée d’une encyclopédie parue il y a 6 ans , c’est une belle réussite et une belle occasion de sortie en famille .

J’ai trouvé que c’était une super  occasion de découvrir de façon intéractive les animaux . Sans mentir aux enfants , on y parle de chasse , de prédateurs , la loi de la jungle n’est pas celle des livres d’histoires pour petits .

Pendant que vous êtes sur place , n’hésitez pas à faire un tour vers l’expo permanente qui concerne l’espace , la Terre , les sciences , avec tout plein d’expériences …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À bientôt !!

Julie


Infos :

Move

https://www.miraikan.jst.go.jp/en/spexhibition/move/

Jusqu’au 8 Avril 2018  au Miraikan Muséum .

Ouvert de 10 à 17 h

Tarifs par ici , attention tarif spécial pour les expos temporaires .

Pour vous y rendre :

Nous avons opté pour la station Tokyo Téléport , exit B .

Mais il y a d’autres accès  possibles :

Je change ( encore )la déco du coin des filles !

Hello !!

Bye bye les montagnes , les sapins et les flocons en making tape !!!

Vous l’avez deviné sur Facebook… Lorsque je vous ai dit que j’avais envie de printemps , vous n’avez pas tardé à trouver le thème que j’ai choisi !!

Il s’agit bien des Sakura ! J’ai opté pour une déco fleurs de cerisiers …

Ici au Japon , dès que la Saint-Valentin est passée , c’est le temps des Sakura .

Alors autant se mettre dans la bain pour patienter jusqu’à leur arrivée prévue cette année pour le 20 mars selon les dernières prévisions .

 

Pour cela , c’est assez simple , je n’ai pas eu besoin de beaucoup de choses :

  • des branches de cerisiers ( en vente chez tout les fleuristes ici , pour environ 350 yens les grandes et 200 yens les petites )
  • du masking tape of course !!! mais version pétales de fleurs .

J’ai opté pour 2 rouleaux de la marque Bande .

L’un représente des pétales , que l’on peut assembler par 5 pour faire une fleur de Sakura . ( 6 pétales différents , 200 pétales , 400 yens HT , soit 3 euros ).

L’autre représente 14 fleurs différents ( 200 pétales , 400 yens également ) plus petites et plus claires .

J’ai trouvé ceux-ci au Loft de Shibuya ( étage B1 ) , j’adorrrreeee ce magasin ….

Ensuite c’est simple .

J’ai accroché mes branches en haut dans un coin du mur et j’ai fait comme une envolée de pétales et de fleurs …

Voici le résultat !

Qu’en pensez-vous ? Je sais , c’est rose … mais voilà , même si il fait encore un peu frais , c’est déjà le printemps chez moi ! Et rien que ça , ça réchauffe un peu …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À bientôt !!

 

Julie

Un petit coup de neuf pour mes escaliers …

Hello !!

Le sujet d’aujourd’hui : la déco !

Nous habitons une maison aux murs blancs , au sol en bois clair , au coeur de Shibuya .

Pour la première fois de ma vie , j’habite dans une maison avec un étage … et donc un escalier !!

Et je peux vous dire que j’y passe du temps ! Ce dont j’ai besoin en bas est en haut et inversement bien sûr !

N’ayant toujours  pas le droit de peindre … dès que j’ai envie de changement , je me dirige vers le masking tape . Oui encore !

Après le coin des enfants (par ici ), ce sont les escaliers qui ont fait les frais de mes collages intempestifs .

Les escaliers sont à la base hyper neutres ,blancs et bois .

J’ai eu envie de remédier à cela en ajoutant ma petite touche .

Pour cela , peu de matériel :

  • des ciseaux
  • un rouleau de masking tape
  • et une petite 1/2 heure devant vous …

 

J’ai trouvé de jolis rouleaux dans la marque Haru et celui ci avec son design japonisant m’a séduite .

Il s’agit d’un rouleau de 10 m de 15 cm de haut . Le fond est transparent . Il ressort donc beaucoup sur mes contre-marches blanches . Je pense que le rendu doit être aussi très chouette sur un fond bois ou même des vitres , le tout étant que votre support soit assez lisse .

Une fois ce motif choisi , au boulot !

J’ai choisi de ne faire qu’une marche /2 .

Le rouleau coûte environ 3000 yens , soit 23 euros . La qualité est top et permet de coller et recoller sans problème . La pose est simple et ne nécessite rien de particulier . Veillez juste à dépoussiérer avant d’appliquer afin que d’éventuelles saletés ne restent pas collées .

Et je suis bien contente du résultat …

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

Je suis sûre que cela peut être sympa sur plein de supports , meubles , portes , murs , vitres , étagères …

À bientôt !

Julie

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Haru ,marque disponible à Tokyo chez Tokyu Hands et Tsutaya T-Site Daikanyama ( et sûrement ailleurs !)

Expat : Mais pourquoi je fais du stock ? (et de quoi …)

Hello !!

Depuis quelques années maintenant que je n’habite plus en France je dois avouer que j’ai changé …

Alors je n’ai pas tout changé , pas de panique ! Mais j’ai observé que certains de mes comportements ont été modifiés par mon mode de vie .

Déjà alors que j’étais en Allemagne , donc pas loin de la France , j’avais une petite tendance à me ruer sur les produits français , éventuellement à les rechercher autour de chez moi voir même à faire du stock ( un peu ).

Depuis que je suis en Asie , tout ce phénomène s’est amplifié .

J’ai presque un peu honte de l’avouer mais si vous saviez combien j’ai de flacons de Doliprane pédiatrique dans mon placard vous seriez effarés …

C’est même ce sirop qui m’a fait prendre conscience de mon attitude .

Alors comment est-ce que je m’explique cela ? Différentes réponses me viennent …

  • La peur de manquer : on ne sait jamais , et si j’avais besoin de 12 litres de paracétamol d’ici l’été prochain ??#rationnelle
  • L’envie de ce que je ne trouve pas ici : les personnes qui doivent nous rendre visite sont prévenues , on fait passer une liste de tout plein de petites choses qui sont difficiles ou impossibles à trouver ici. Je crois que tout comme lorsque l’on est enceinte  et qu’on rêve de manger des sushis ou de boire un verre de vin , et bien ici , je fantasme sur le fromage de chèvre , saucissons et autres trucs de genre ! Et puis avec ce qui ne se stocke pas , nos visiteurs nous permettent un arrivage échelonné au gré de leurs arrivées …
  • Les différences de prix : quand on connait le prix de produits du quotidien en France et que l’on découvre les tarifs exorbitants sur place , dès qu’on a l’occasion et bien on stocke !(ex:la crème de marrons, le sel de Guérande  … )
  • Les « au cas où « …: voici une catégorie encombrante , j’avoue . Ba oui , mon côté ex infirmière explique que ma pharmacie est bien garnie et je pense avoir tout ce qu’il faut pour parer à pas mal de situations !!
  • l’utile … mais en double ou en triple …du genre la levure . Ici on trouve de la baking powder et c’est pas pareil , du coup j’ai environ 60 sachets d’avance . ( Ne me jugez pas …)
  • le « vrai » nécéssaire : j’habite Tokyo , autant dire une grande ville , dans un pays civilisé et développé . Et pourtant , parfois pas facile de trouver certaines choses . Ce qui me vient à l’esprit , ce sont les soutien-gorges . Si tu dépasses le bonnet B , fini le shopping ! ( Mais bonne nouvelle , je viens de voir qu’Etam livre désormais à l’international alors vive le shopping en ligne !).

Pour en avoir parlé avec les copines ici , je sais que je ne suis pas la seule . On a tous cette tendance . Surtout les femmes je trouve . Alors entre besoin de se rassurer , de se sécuriser , de retrouver un peu de chez nous ou tout simplement parce-que c’est réconfortant , j’ai décidé d’assumer !

S’expatrier n’est pas toujours facile , et même si je ne suis clairement pas en mode « survie » loin de là, je suis tout de même à 10 000 kilomètres de chez moi et de ma zone de confort , et ça , ça mérite bien d’avoir développé quelques TOCS non ?

Alors concrètement, qu’est-ce que j’ai en nombre dans mes placards ??

  • Des médicaments ( surtout pour les enfants 👶🏼)
  • De la levure …
  • Mon thé préféré de chez Kusmi Tea
  • Des livres d’avance
  • Des produits de beauté , gels douches , shampoing, crèmes diverses
  • Des boîtes de foie gras ( Merci Mémé !)
  • Du chocolat

Si vous aussi , vous vous reconnaissez , n’hésitez pas à partager votre expérience !

Je pourrais aussi vous donner prochainement quelques trucs et astuces pour expats et comment se procurer des petites choses pas faciles à trouver de prime abord .

À bientôt !!

Julie

Idée sortie avec les enfants : Kidzania

Hello !!

Il y a quelques jours , avec mes filles , des copines et leurs enfants , nous étions de sortie .

Nous sommes allées à Kidzania .

Alors , comment vous expliquer le concept de cet endroit ?

Il s’agit d’un pôle de loisirs basé sur les métiers .

Au milieu d’un centre commercial , on entre dans un autre monde .Les enfants se retrouvent dans une sorte de ville avec ses commerces , ses infrastructures diverses , ses bureaux , …

Et l’idée , c’est qu’ils puissent expérimenter différentes professions .

Le choix est large , du pilote d’avion , au pompier en passant par le vendeur de glace , le footballeur , l’opticien , le chirurgien , le cuisinier , le juge , le policier , le journaliste , le pompiste , etc …

Une centaine de jobs sont disponibles et proposent différentes activités en petits groupes . Entourés par une équipe importante et compétente les enfants entrent dans la peau d’un professionnel .

Avec plus de 60 sponsors , on retrouve les principales entreprises japonaises du quotidien .

Comme dans la vraie vie , les enfants  » travaillent  » et sont « payés » en Kidos . Kidos qu’ils peuvent utiliser dans des boutiques et commerces sur place.

Il y a 2 sessions par jour : 9h / 15h et 15h/21h

Mon avis :

Comme pour beaucoup de choses au Japon , il faut réserver à l’avance et être conscient que l’on ne sera pas seul et qu’il faudra forcément faire la queue .

Pour une session vous pourrez faire maximum 5/6 activités en moyenne . Certaines activités sont prises d’assaut comme par exemple les pompiers qui ont un grand succès alors que pour faire des salades c’est plus facile …

Ma grande de 7 ans a adoré ! La petite de 3 ans a suivi le mouvement mais il faut savoir que les parents ne peuvent accompagner leurs petits . Il faut les laisser partir et heureusement qu’il y avait la grande soeur . C’est un peu frustrant pour les accompagnants car on passe beaucoup de temps à attendre sans voir ce que font les enfants . Je comprends que les enfants gagnent ainsi en autonomie mais pour les plus jeunes ce n’est pas forcément évident .

Les mercredis les sessions sont pour environ la moitié des activités disponibles en anglais . Attention donc au moment de la réservation .

Lors des activités , les enfants repartent la plupart du temps avec ce qu’ils ont créé , pizza , glace , salade , voiture en Clay , journal , dvd , photo …

Je trouve donc le concept super sympa pour projeter un peu les enfants dans l’avenir , pourquoi pas susciter des vocations ou simplement se questionner , expérimenter , tester des métiers .

Les décors sont top , la station service , l’hôpital , tout est réaliste , comme dans une ville , on retrouve les véhicules du quotidien sur les routes , et on se surprend à être impressionnés par le passage du camion de pompiers avec des petits en uniforme prêts à éteindre un incendie … ( Si si  …) .

La preuve en vidéo :

On voit passer les livreurs , chauffeurs de bus , enquêteurs , parfois même un petit couple de mariés avec leur escorte ou encore des réanimateurs affairés autour d’un blessé …

Je vous laisse avec quelques photos et toutes les infos.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À bientôt !

Julie


Kidzania

Session 1 : 9h/15h

Session 2 : 15h/21h

mercredis en anglais

Tarifs : par ici ,  attention , il y a de nombreuses formules différentes 

Accès : toutes les infos par là !

Tokyo-to, Koto-ku, Toyosu 2-4-9 Urban Dock LaLaport Toyosu, North Port 3F, 33200

 

Mon sapin , version 2017 … Il s’appelle Fejka …

Hello Ho Ho Ho ,

L’année dernière , mon sapin était moche , déplumé , triste .Même avec ses décorations il n’avait pas d’allure .

Vous vous en rappelez peut-être ? Je l’avais appelé Chétif …

Ce Noël encore , nous allons passer les fêtes à Tokyo . Il me faut donc un sapin .

Je ne suis toujours pas prête à mettre plus de 200 euros pour un arbre coupé , j’en ai même vu à 55 000 yens ( soit plus de 400 euros …).

Pour la première fois de ma vie je me suis donc résolue à acheter un sapin artificiel …

La rencontre a été bizarre . Mon sapin en kit n’avait pas rien de sexy dans son carton

 

Heureusement , une fois monté , ça va , il ferait presque illusion . Je m’habitue même assez vite à lui .

Après avoir renoncé à un vrai sapin  j’ai essayé de lister les bons côtés d’un arbre artificiel :

  1. je peux l’installer tout de suite , il aura encore des épines pour le 25 décembre .
  2. il ne  les perdra  pas  d’ailleurs …ses épines …
  3. Il est réutilisable
  4. il se stocke facilement
  5. il est économique
  6. je n’ai pas abattu d’arbre cette année …
  7. Je peux le mettre à côté de la cheminée sans qu’il prenne chaud ( ah mince , il peut fondre !?)
  8. En haut il finit bien droit pour mettre l’étoile

Mais bien sûr il a aussi de moins bons côtés …

  1. il ne sent rien …
  2. il sera pareil chaque année
  3. il s’appelle Fejka
  4. il est en plastique

Alors voilà , pour fêter notre premier faux sapin , on l’a décoré avec amour et finalement , il est moins moche que mon  » vrai  » de Noël dernier .

Pour palier au manque d’odeur de sapin , j’ai acheté de l’encens parfumé au cyprès japonais , oui parce – que ça se rapprochait plus que lavande … et que j’ai pas encore trouvé parfum « Magnifique Sapin de Noël « …

Cette année j’ai donc un sapin en plastique avec des décos en carton …

Et vous ?Etes-vous team  » vrai  » sapin ?  Coupé ou en pot ? Ou artificiel ? Ou pas de sapin ? Dites moi !

À bientôt ! Et bons préparatifs de fêtes à vous !

Julie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 


Sapin Ikea: http://www.ikea.com/fr/fr/catalog/products/70363120/

Encens : Hibi 

Un parc dans le parc …

Hello !!

Voici plus de 14 mois maintenant que nous habitons Tokyo , dans le quartier de Shibuya .

Nous avons la chance d’avoir un superbe parc à proximité et le week-end dernier nous avons enfin visité une partie que nous n’avions jamais explorée encore .

Dans le parc de Yoyogi , il y a plusieurs zones . Je vous ai parlé récemment du Pony Park , il y a aussi le parc Yoyogi Koen avec ses fontaines , son parc à chiens , ses pistes de vélo … je vous avais fait une petite vidéo ( par ICI !). Toujours au même endroit il y a le Meiji Jingu , un temple  Shinto caché au milieu de l’oasis de verdure . Attention , selon l’entrée que vous empruntez , vous ne pourrez pas passer d’un secteur à l’autre et si vous vous enfoncez dans la forêt , le détour peut être long ! ( je sais de quoi je parle …) On a parfois du mal à croire que l’on est en plein milieu de Tokyo …

Si l’on prend l’entrée vers Harajuku du Meiji-Jingumae , il suffit de suivre le chemin , et la foule , et après le petit pont , sur la gauche , il y a l’entrée d’un par dans le parc .

Enfin , nous y sommes allés en famille le week-end dernier et je ne peux que vous le conseiller !

L’entrée est payante : 500 yens par adulte , 200 yens pour les enfants et gratuit pour les petits .

Une fois entrés , une promenade s’offre à nous . Les enfants ont adoré , entre cabanes avec des toits de chaume , bonsaïs , étang avec d’énormes poissons , et tous les arbres colorés en cette saison , la balade est vraiment magnifique .

L’Empereur Meiji venait souvent dans ce parc et sa femme venait même y pêcher .

De nombreux érables , rouges en ce moment bordent l’étang . Mais le clou du spectacle semble être le jardin d’iris (  floraison en mai-juin ) .

Tout au fond du parc se trouve une source . Un gardien surveille et prend les touristes en photo , le tout avec un petit oiseau qui va et qui vient sur sa main .

Le parc est magnifique et cela vaut vraiment la peine de payer quelques sous pour l’entrée afin de participer à l’entretien de celui-ci.

Je vous laisse avec les photos ….

Quand à nous , c’est sûr on y retournera ! Bien évidement pour les iris , mais sous la neige ce doit être magique et au printemps je suis sûre que les cerisiers valent le coup d’oeil …

À bientôt !!

Julie

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Meiji Jingu , Inner Garden

Accès en JR : Harajuku

Métro station Meiji-Jingumae Harajuku , lignes C  Chiyoda Line ( C2)  et F Fukutoshin Line ( F 15)

Attention avec les poussettes , il y a quelques marches au début mais après c’est tout à fait praticable .

Bon plan , faire du poney gratuitement à Tokyo

Hello !!

Nous avons la chance d’habiter tout près du parc de Yoyogi à Shibuya .

Non seulement c’est l’endroit parfait pour faire du vélo , des pique-niques , se promener , faire son jogging , profiter des cerisiers en fleur ou des jolies couleurs d’automne … mais c’est aussi l’occasion de faire du poney … et gratuitement !

Pour cela il vous faudra aller au Yoyogi Pony Park .

 

Accessible aux enfants de 85 cm à 12 ans , les tours de poney sont gratuits dans la limite de 3 tours  par enfant , par session .

Il suffit de prendre un ticket , de faire la queue et attendre son tour  , en bas des marches pour bénéficier d’un tour de poney .

Attention , il y a 2 sessions de tours de poney par jour :

En plus des tours de poney , vous pourrez aussi participer au brossage des animaux :

Il y a aussi le Carrot Time . Amenez vos carottes coupées dans la longueur … et vous pourrez les donner aux poneys qui frémissent d’impatience devant les enfants avec leur petit sac de carottes . ( Si vous faites tomber la carotte au sol , il vous faudra la rincer … et oui , on est au Japon ).

 

Alors , c’est pas du bon plan ça ?

À bientôt !

Julie

Ce diaporama nécessite JavaScript.